|

TOGO / EPERVIERS : Adebayor flingue et menace

image_pdfimage_print

A moins de deux mois de la CAN, la tension monte chez les Eperviers du Togo. Dans une sortie médiatique très remarquée, l’attaquant vedette de la sélection, Emmanuel Adebayor, a ouvert le feu sur la Fédération, et menacé de rester à Tottenham cet hiver.

Les mots sont cinglants et les menaces précises. Interrogé par la radio togolaise Fréquence 1, Emmanuel Adebayor s’en est violemment pris à la FTF et notamment à son président Gabriel Améyi, accusé de ne pas mettre les Eperviers dans les meilleures conditions à deux mois de la CAN. « A la Fédération, chacun pense à sa poche. Nous n’avons pas été réglés pour les primes de voyage de campement. Certains en ont eu, d’autres ont eu la moitié, etc. C’est dommage. Je ne sais pas comment on peut préparer une CAN comme cela », a lâché Adebayor. « Lorsque les joueurs viennent me voir pour me demander leurs primes après le match, j’ai eu honte parce que je ne savais pas quoi leur dire. Quand le président me dit qu’il n’y a pas de primes, et qu’après la rencontre j’appelle les membres de la Fédé marocaine pour savoir comment le match a été organisé et qu’ils me disent qu’ils ont versé 35.000 euros à Améyi pour ce match, je me suis demandé où allons nous ? L’argent est parti où ? Je ne sais pas. Est que le président ment ? Je ne sais pas. Mais pourquoi le gars de la fédération marocaine me raconterait-il des trucs faux ? », s’est interrogé l’attaquant de Tottenham, retranscrit par Africatopsports.com.

Très contesté dans son pays, le président de la Fédération togolaise se serait volontiers passé de cette sorte dévastatrice de l’idole des supporters de l’équipe nationale. D’autant plus que, toujours dans cette interview, « Sheyi » a également accusé, à mots à peine couverts, le dirigeant de certains détournements. En l’occurrence, ceux des équipements Puma destinés aux joueurs de la sélection : « Quand je suis arrivé pour le match contre le Maroc et que les gars m’ont dit qu’on n’avait pas de maillot d’entraînement (…), j’ai appelé l’intendant pour lui demander. Lui non plus ne savait pas. Mais quand j’appelle l’un des responsables de la firme Puma que je connais depuis Monaco, et qu’il me dit qu’ils ont envoyé de nouveaux équipements depuis trois semaines, j’ai été choqué… C’est dommage mais c’est comme cela que les choses sont et le président ne fait rien. J’ai l’impression qu’il ne sait pas comment on prépare une CAN. »

De quoi rappeler des souvenirs peu glorieux, notamment ceux du Mondial 2006 en Allemagne, qui vit la préparation du Togo grandement perturbée par des controverses sur les primes de match. Aujourd’hui, Emmanuel Adebayor laisse planer le doute sur sa participation à l’expédition sud-africaine de janvier prochain. « Rappelez-vous, je vous ai dit après le match contre le Gabon que je veux aller à la CAN pour la gagner. Aujourd’hui, je ne sais pas si je dois changer d’avis. Mais à l’heure actuelle, je ne vois pas comment on va faire », s’interroge l’ancien Monégasque. « Une CAN ne se prépare pas comme on le fait au Togo. Il est temps de changer pour que le football togolais change. Si on reste dans ces mêmes conditions, on va faire une CAN catastrophique. Si c’est le cas, je reste dans mon club pour me préparer et faire gagner mon club », menace Emmanuel Adebayor. Une petite bombe conclusive qui devrait faire réagir sans tarder les instances togolaises.

P.J (Rédaction Football365/FootSud)

sport365

Tags: , , , ,

Laissez un commentaire

Free WordPress Themes

*