|

TOGO : Des réactions de condamnation fusent après la série noire de violences entre militants de partis politiques à Adewui (Lomé)

image_pdfimage_print

Dans sa lettre adressée au ministère de la Sécurité et de la Protection civile, le Nouvel Engagement Togolais (NET) se dit surprise de constater qu’une manifestation a été empêchée par des contre-manifestants munis d’armes dans le quartier Doumassesse. Alors que ces contre-manifestants n’avaient aucune raison particulière de se trouver au carrefour où devait démarrer la marche du CST, les forces de sécurité les ont laissés non seulement se rassembler, mais surtout prendre systématiquement à partie les manifestants légalement autorisés selon le parti de Gerry Taama.

Le NET estime que la réaction des forces de sécurité lorsqu’elle était visible, était disproportionnée par rapport aux violences qu’elles n’ont réussi à arrêter que tardivement. Le NET condamne ces événements et demande au ministre de la Sécurité de prendre des mesures nécessaires pour sécuriser efficacement les prochaines manifestations publiques en protégeant autant les édifices que les manifestants des miliciens armés et violents.

Enfin le Nouvel Engagement Togolais déclare que l’ordre public doit être assuré afin que tous les Togolais puissent exprimer dans la quiétude leur choix politique.

De son coté, la Convergence Patriotique Panafricaine rappelle que la violence est une voie de désespoir, un absurde choix dont les conséquences sont souvent incalculables et inhumaines. La CPP invite chaque acteur aussi bien politique que civil a cultiver les vertus citoyennes qui consistent à vivre et à travailler ensemble pour construire une nation apaisée et prospère.

Le Collectif Y-en a marre lui en appelle à tous ses sympathisants, artistes, acteurs culturels ainsi qu’a toutes la population Togolaise dans son ensemble, a participer a toutes les marches du CST, prévues pour ce mois ainsi que les manifestations a venir.

Firmin Teko-Agbo

togoportail

Tags: , , , ,

Laissez un commentaire

Weboy

*