|

Togo : Atelier international sur la sécurité maritime

image_pdfimage_print

Les côtes du Golfe de Guinée connaissent depuis un certain temps, une criminalité maritime qui prend de l’ampleur et qui crée l’insécurité pour les bâtiments qui naviguent dans les eaux. Pour lutter efficacement contre cette insécurité connue sous le non de piraterie maritime, les Forces Armées Togolaises (FAT), la CEDEAO et les USA organisent depuis le mardi 28 Août 2012 à l’Etat Major Général des FAT à Lomé, un atelier international sur la sécurité maritime dans l’espace ouest africain.

Selon les données internationales les deux tiers du globe sont occupés par les eaux ; 90 % des marchandises produites et consommées dans le monde sont transportées par mer, et plus de sept (7) Tonnes de ces marchandises sont transportées tous les ans par voie maritime. Près de 50 mille navires sillonnent les mers chaque jour. Au vu de ces chiffres, il est évident que la mer a un impact réel sur l’économie mondiale. Mais face à l’expression du transport maritime, se dresse le problème d’insécurité qui préoccupe aujourd’hui tous les pays côtiers.

C’est pour trouver une solution aux différentes menaces que les pays côtiers du Golfe de Guinée se sont données rendez–vous à Lomé. Un rendez–vous qui arrive à point nommé, quand on sait que le fléau a atteint le Golfe de Guinée, obligeant les Etats à mutualiser leurs efforts pour combattre la piraterie et la pollution.

C’est ce qui amène le ministre d’Etat, Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération, Elliot OHIN à relever que l’insécurité maritime est une préoccupation partagées.

Les participants sont venus de huit (8) pays Africains, d’Allemagne, d’Angleterre et des USA.

La rencontre a été ouverte en présence des ministres togolais, de la Sécurité et de la Protection Civile, ceux des Transports et de la Justice.

radiolome.tg

Tags: , , , ,

Laissez un commentaire

WordPress Themes

*