|

Togo : Affrontements entre population et forces de l’ordre à Adidogomé à Lomé

image_pdfimage_print

La localité d’Adidogomé, banlieue située à une dizaine de kilomètres au Nord-Ouest de la ville de Lomé a vécu la journée de lundi sous des explosions de grenades lacrymogènes et des tirs de balles en caoutchouc, a constaté sur place un reporter de l’Agence Afreepress.

Les événements ont débuté aux environs de 11 heures ce lundi matin lorsque des agents des services des douanes togolaises, dans une course poursuite, parviennent à renverser un jeune homme transportant à moto des bidons d’essence frelatée. Selon les témoignages recueillis par l’Agence Afreepress, le jeune homme, dans sa chute aurait été « grièvement » blessé. « L’accident s’est produit aux environs de 11 heures lorsque deux jeunes hommes à bord de deux motos et transportant des bidons d’essence ont été pris en chasse par des douaniers. Les douaniers sont parvenus à renverser l’un d’eux en le poussant avec le pied. Dans sa chute, une voiture est venue rouler sur son pied », a confié une revendeuse de beignets installée à quelques mètres des lieux de l’accident.

C’est à la suite de cet accident qu’une mobilisation spontanée de protestation s’est organisée dans le quartier d’Adidogomé. Des jeunes, armés de cailloux et d’objets inflammables, envahissent très vite les routes en interdisant la circulation. « La toute première intervention a été faite par les militaires du camp d’Adidogomé qui ont dispersé les gens et libéré la voie », a révélé à Afreepress, une autre source.

Venus pour prendre la relève, les éléments de la gendarmerie et de la police togolaise vont peiner à ramener le calme. Ceux-ci en « ultime recours », font usage des canaux à grenades lacrymogènes et procèdent à des tirs de balles en caoutchouc. Les affrontements vont durer une partie de l’après-midi avant de s’estomper quelques minutes avant 14 heures.

Ces genres d’incidents entre les populations civiles et les forces de l’ordre togolaises sont de plus en plus récurrents. Samedi dernier, le même type d’accident s’est produit au centre-ville à Lomé, à la hauteur de la société CICA-RE et a mis aux prises un couple à moto et un gendarme. Selon les témoignages, ce couple, qu’on soupçonne d’avoir violé les feux de signalisation a été pris en chasse par par le gendarme. Pour les ralentir et arrêter leur fuite, ont rapporté les témoins, l’homme en uniforme les déséquilibre et les fait chuter. Le conducteur sera dans ce cas aussi, grièvement blessé.

Olivier A.

afreepress

Tags: , ,

Laissez un commentaire

Free WordPress Themes

*