|

Tentative d’agression sur deux journalistes sportifs : L’AJST condamne un comportement "d’un autre âge"

image_pdfimage_print

L’Association des Journalistes Sportifs du Togo (AJST) a condamné mercredi soir, la tentative d’agression contre deux de ses membres Abel Zindjodji et Manu Adjiwanou pour avoir critiqué le président de la Fédération Togolaise de Football (FTF), qualifiant ce comportement « d’un autre âge ».

« Le bureau exécutif de l’AJST a appris avec stupeur et consternation la tentative d’agression de deux de ses membres ce mercredi 21 Novembre 2012 devant les locaux de la radio Victoire à Lomé. Selon plusieurs témoins, un individu identifié comme étant l’un des gardes du corps du Président de la Fédération Togolaise de Football (FTF) a tenté d’agresser les journalistes Abel Zindjodji et Manu Adjiwanou au motif qu’ils ont critiqué M. Gabriel Améyi lors de l’émission +Fou de Foot+ », indique le bureau de l’AJST dans un communiqué.

Le bureau exécutif de l’AJST « dénonce et exige que l’intéressé soit sanctionné. Nous sommes dans un Etat de droit et nul ne peut se faire justice soi-même ».

L’Association des Journalistes Sportifs du Togo « entend tout mettre en œuvre pour qu’une suite soit réservée à cette affaire ».

Tout en appelant les journalistes sportifs à la « vigilance », le bureau exécutif de l’AJST les invite « à plus de retenu dans leur propos et écrits et à respecter l’éthique et la déontologie de la profession ».

Rappelons que l’AJST a été créée dans les années 1970. Elle a pour mission notamment de servir de relais entre les journalistes sportifs et les institutions, surtout celles chargées de la gestion du sport. L’actuel bureau de cette Association est présidé par Noël Kokou Tadégnon, journaliste et correspondant de Reuters/Télévision au Togo. FIN

En Photo : Noël Kokou Tadégnon

Junior AUREL

savoirnews

Tags: , , ,

Laissez un commentaire

WordPress Blog

*