|

Sur initiative du M150 : Le nouveau code électoral expliqué aux journalistes

image_pdfimage_print

Le Mouvement de l’article 150 (article de la constitution) ou le M150 a organisé ce samedi dans un hôtel de Lomé, un atelier de formation à l’endroit des journalistes des médias publics et privés de la préfecture du Golfe.

Placé sous le thème : « Élections législatives au Togo : Revue des principales dispositions du code électoral », cet atelier a enregistré la participation d’une quarantaine de journalistes des médias audiovisuels, de la presse écrite et de la de la presse en ligne.

À l’ouverture de la rencontre, le Coordonnateur général du mouvement, Basile Komlanvi Agboh, a exprimé à l’endroit des participants, la joie de l’équipe dirigeante de son mouvement d’accueillir sa toute première rencontre du genre au Togo. « Au nom du mouvement M150, je voudrais vous souhaiter la cordiale bienvenue à notre rendez-vous. Le M150 se réjouit de votre présence parmi nous », a-t-il souhaité avant de décliner aux participants, les principaux objectifs de l’atelier.

Apporter de l’éclairage sur le code électoral dans sa nouvelle mouture, amener les hommes de médias à une meilleure compréhension de ce code, renforcer le sens du professionnalisme, du respect de l’éthique et de la déontologie, identifier les grands défis auxquels devront faire face les médias togolais lors des prochaines échéances électorales, tels sont, selon Basile Agbo, les principaux soucis qui ont motivé le M150 à organiser cette rencontre. « Les consultations électorales vont commencer dans les jours à venir parce que le décor est déjà planté. Nous sommes donc pleinement engagés dans les préparatifs pour les prochaines élections législatives et locales. Nous avons alors senti la nécessité d’apporter l’éclairage sur le code électoral dans sa mouture actuelle. Au M150, notre leitmotiv aujourd’hui c’est de servir d’éclairage aux journalistes afin qu’ils ne soient plus dans l’ignorance des textes qui régissent la vie politique du Togo », a avancé le Coordonnateur du mouvement.

Le représentant du président de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication a, à cette occasion, fait l’éloge du mouvement et a exprimé le souhait de « voir ces types de rencontres se renouveler ». Pour terminer, il a rassuré les responsables du M150 du « soutien » de la HAAC dans leurs différentes activités.

Les travaux proprement dits ont tourné autour de trois sous-thèmes à savoir : « Nouvelles dispositions du Code électoral : ce qui va changer », « Les structures de gestion de la consultation électorale » et « Élections des députés, mode d’emploi ». Ces différentes présentations ont été animées par des professeurs de Droit venus de l’Université de Lomé et par Jean Adolehoume, responsable du groupe de réflexion « Les Proposants ».

Le développement de ces thèmes ont permis aux participants de « comprendre les grandes modifications apportées par l’Assemblée nationale et qui tiennent compte des recommandations des structures antérieures et des cadres de dialogue, de comprendre le rôle et le fonctionnement des différentes structures intervenant dans le processus électoral et aussi la composition de l’Assemblée nationale, le mandat des députés et les conditions d’éligibilité de ceux-ci », a confié à Afreepress, M. Agboh qui a ajouté que l’idée de l’atelire est de promouvoir des « élections apaisées et sans heurts ».

Après la préfecture du Golfe, le mouvement se transportera dans les jours à venir, dans les cinq (5) autres régions du Togo pour rééditer la même expérience.

Le M150 est un mouvement composé de journalistes, de juristes, de sociologues et de personnes d’autres corps de métier. Sa mission est la défense des institutions du Togo contre les « attaques » extérieures

afreepress

Tags: , , , ,

Laissez un commentaire

Weboy

*