|

Socrates, mort d'une légende du football brésilien

image_pdfimage_print

L’ancien meneur de jeu de la Seleçao s’est éteint dimanche matin à Sao Paulo…

L’ancien joueur de la sélection brésilienne Socratès, est décédé dimanche à 57 ans, indique O Globo. De son vrai nom Sampaio de Sousa Vieira de Oliveira, il s’est éteint à 4h30 dans un hôpital de Sao Paulo. Soigné depuis jeudi dernier, il souffrait d’une infection intestinale. Capitaine du Brésil lors des Coupes du monde 1982 et 1986, le meneur de jeu de la Seleçao avait été admis trois fois ces quatre derniers mois, à cause de sa consommation excessive d’alcool.

Frère de l’ancien parisien Raï, Socrates était surnommé «le docteur», pour avoir suivi des études de médecine. Joueur légendaire, fin passeur et portant perpétuellement la barbe, il était également reconnu pour son engagement politique. En pleine dictature, lui et ses coéquipiers avaient inventé «la démocratie corinthienne», qui consistait en une prise de décision collégiale au sein de son club, le Corinthians.

En 1982, il porte le brassard de capitaine, mais ne peut emmener l’unes des plus belles Seleçao de tous les temps en demi-finale. Le brésil s’incline (3-2) contre l’Italie, dans ce qui reste l’uns des plus grands matchs de l’histoire des Coupes du monde.

Quatre ans plus tard, lors du Mondial mexicain, Socrates, comme Zico, est toujours là. Mais cette fois, c’est la France qui renvoie le Brésil chez lui, après une séance de tirs au but où le capitaine brésilien va rater sa tentative, comme Michel Platini pour les Bleus.

source :20minutes.fr

Laissez un commentaire

Premium WordPress Themes

*