|

Secteur agricole : Les instruments financiers du PASA officiellement lancés ce lundi à Lomé par le ministre de l’agriculture

image_pdfimage_print

Les instruments financiers du Projet d’Appui au Secteur Agricole (PASA) ont été officiellement lancés ce lundi à Lomé par le ministre de l’agriculture de l’élevage et de la pêche, le Colonel Ouro-Koura Agadazi, a constaté un journaliste de l’Agence Savoir News.

Etaient présents à cette cérémonie : Gourdigou Kolani, ministre délégué auprès du ministre de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche, chargé des infrastructures rurales et plusieurs acteurs techniques.

Le PASA vise à la promotion d’un environnement public et privé capable d’accompagner le développement du secteur agricole au sens large. Il est l’un des trois projets complémentaires du Programme National d’Investissement Agricole (PNIASA) lancé en février 2011 par le gouvernement du Togo, en vue d’accroître les revenus des exploitants agricoles et d’améliorer de façon durable les conditions de vie des ruraux, particulièrement des populations vulnérables, les femmes et les jeunes.

Le PASA est mis en œuvre à travers 3 principales composantes :

Promotion des cultures vivrières stratégiques, des cultures d’exportation et de la production halieutique continentale

Relance du sous-secteur de l’élevage

Appui au renforcement des capacités et coordination sectorielle.

Les bénéficiaires directs du PASA sont des agriculteurs (environ 60.000), des éleveurs (13.000), des pêcheurs (1.600) et des mareyeurs (500), tous opérant dans les cinq régions administratives du Togo.

Les instruments financiers du PASA sont constitués de trois grands volets : les fonds compétitifs prévus pour soutenir des initiatives innovantes de diversification des produits vivriers, de cultures d’exportations, le développement halieutique ; les fonds de garantie pour faciliter le financement des promoteurs expérimentés développant des activités à rentabilité financière démontrée et les fonds de promotion.

Selon le ministre de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche, le lancement des instruments financiers du PASA, montre la volonté du gouvernement à poursuivre – dans le cadre du PNIASA – ses efforts avec les actions qui sont déjà menées et qui sont en cours au niveau national.

C’est une initiative qui viendra renforcer les actions menées dans le cadre du PNIASA en matière de production, d’amélioration de la productivité, mais aussi du renforcement des capacités en vue d’aller vers des unités de transformation aussi bien dans le secteur public que dans le secteur privé, a précisé le Colonel Agadazi (En Photo).

« Au-delà des différentes actions dans le secteur, il est question d’assainir et d’améliorer les relations entre les institutions financières (banques privées et publiques) évoluant au niveau national et le secteur privé dans sa section PME », a-t-il souligné.

Rappelons qu’au terme de la campagne agricole 2009/2010, le Togo a dégagé un excédent céréalier de près de 100.000 tonnes. Environ 5.500 tonnes ont été achetés par le Programme Alimentaire Mondiale (PAM) pour répondre à la crise alimentaire au Niger. FIN

Lambert ATISSO

savoirnews

Tags: , , ,

Laissez un commentaire

WordPress Blog

*