|

Sama Essohamlon, le directeur de ReDéMaRe en liberté provisoire sur décision de Justice

image_pdfimage_print

La Cour suprême a demandé jeudi 25 août 2011 la mise en liberté provisoire du directeur général du Réseau pour le développement de la masse sans ressources (Redemare), Essohamlon Sama.
Cette même cour souhaite le renvoi du dossier à une nouvelle Chambre d’accusation pour statuer.
La justice a jugé illégale ce 25 août 2011 la saisie des avoirs de ce Gie par l’Etat à travers la mise en place d’un Comité ad hoc dirigé par le ministre de la Justice de l’époque, K. Tozoun, qui a procédé à la liquidation des biens de ce Gie.
Le Directeur général du Gie (Groupement d’intérêts économiques) Redemare, Sama Essohamlon, a retrouvé la liberté provisoire en attendant le jugement définitif de cette affaire .
Les avocats de M Sama et les adhérents ont toujours demandé la libération immédiate du Dg de ce Gie en estimant que leur client est innocent.
L’appel a donc été entendu après avoir purgé 386 jours à la prison civile de Lomé.

Laissez un commentaire

WordPress

*