|

Retour prochain des bourses dans les universités togolaises

image_pdfimage_print

LOME (Xinhua) — Le gouvernement togolais est disposé à ramener les bourses d’études suspendues du système universitaire depuis quelques années et remplacées par des aides, a-t-on appris samedi de sources officielles.
La question a été introduite au Conseil des ministres vendredi dans une communication du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.
Ceci intervient dans un contexte de troubles depuis le 25 mai à l’Université de Lomé, la plus grande du Togo avec près de 40.000 étudiants.
Les étudiants ont inscrit le problème de bourses parmi plusieurs revendications relatives aux conditions d’études et pédagogiques sur ce campus.
A l’issue des troubles avec des mouvements de violences étendues à des endroits de la capitale togolaise, le gouvernement avait décidé la fermeture de l’Université de Lomé jusqu’à nouvel ordre.
Les revendications des étudiants ont été examinées en Conseil des ministres, présidé par le chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé, et portent sur notamment de nouvelles tranches d’aides, des problèmes pédagogiques liés à la mise en oeuvre du système Licence Master et Doctorat (LMD) et la restauration des bourses d’étude.
Face à cette situation, le gouvernement annonce avoir pris  » certaines mesures », faisant état de volonté de créer les conditions d’apaisement, de facilitation d’un bon déroulement des études sur les campus universitaires et surtout de bonne formation par un système en phase avec l’évolution du marché de l’emploi aujourd’hui très compétitif.
Sur la question du retour des bourses, le gouvernement togolais dit qu’il « avait lui même déjà adopté le principe, et commencé une réflexion approfondie sur sa restauration en tenant compte du mérite et de l’examen des conditions sociales des étudiants « .

« Le principe de la restauration des bourses est donc accepté par le gouvernement et une commission examine les conditions dans lesquelles son adoption sera faite », a précisé le communiqué du Conseil des ministres.
source: Xinhua

Laissez un commentaire

WordPress

*