|

Rencontre ce lundi entre Gilbert Houngbo et des responsables des partis représentés au Parlement : Quelques réactions à l’issue des discussions

image_pdfimage_print

Le Premier ministre Gilbert Fossoun Houngbo a tenu ce lundi à la Primature, une réunion avec des responsables des partis politiques ayant des députés à l’Assemblée Nationale, conformément à la volonté exprimée par l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) de Jean Pierre Fabre et le Comité d’Action pour le renouveau (CAR) de Me Dodji Apévon.

Etaient présents à cette réunion : Maîtres Dodji Apévon et Yawovi Agboyibo et de Jean Kissi (CAR), Jean-Pierre Fabre et Patrick Lawson (ANC) et Solitoki Esso, secrétaire général du Rassemblement du Peuple Togolais (RPT, le parti au pouvoir). Les discussions vont se poursuivre mardi.

Voici quelques déclarations à l’issue des travaux :

Jean Pierre Fabre : « Nous avons eu des discussions directes, franches. Nous sommes parvenus à certaines conclusions sur l’amélioration du Cadre électoral et les réformes constitutionnelles et institutionnelles. Nous avons retenu un Agenda pour la suite des travaux. Aujourd’hui, nous avons parlé de tout ce qui concerne les prochaines élections et l’environnement politique, parce qu’il ne s’agit pas seulement de faire des réformes sur le Cadre électoral. Il faut assainir l’environnement politique avant d’aller aux élections. C’est très important ».

Solitoki Esso : « Ce n’est pas un nouveau Cadre. Il faut que nous soyons très clairs. Nous avons été conviés par le Premier ministre – les partis politiques ayant des députés à l’Assemblée nationale – pour rechercher un consensus autour des questions relatives au cadre électoral, aux réformes constitutionnelles et institutionnelles (…). C’est demain que les questions seront arrêtées dans un ordre qui sera formellement adopté. Il y a des partis qui n’ont pas assisté aux travaux du CPDC, aujourd’hui, ces partis sont là. Il faudrait qu’on tienne compte de tout cela pour que nous puissions retrouver un large consensus autour des questions qui préoccupent pratiquement tout le monde. Ce sont des questions d’intérêt national ».

Me Dodji Apévon : « Au CAR, nous avons toujours souhaité que les textes qui régissent les élections dans notre pays, soient pris de manière consensuelle pour que chacun se sente à l’aise au moment des élections. Cela nous a toujours posé problèmes. Aujourd’hui, des assurances nous ont été données, afin que nous puissions améliorer le cadre électoral, trouver le consensus sur tous les sujets pour qu’ailles à des élections de manière transparente. On a créé un CPDC dans lequel nous ne sommes pas. Aujourd’hui, on a invité des partis qui ont des élus à l’Assemblée nationale. C’est un cadre dans lequel nous nous trouvons et c’est dans ce cadre que nous allons discuter avec le RPT. Nous avons des avons des préoccupations en tant que parti ayant des élus à l’Assemblée nationale. Et lorsque nous allons définir notre Agenda, nous verrons, parce que lorsqu’on parle d’amélioration de Cadre électoral, il y a un certain nombre de préoccupations qui vont venir. Si ceux qui ont travaillé dans le CPDC rénové ont déjà pris en compte nos préoccupations, c’est tant mieux. Mais, si nous estimons que nos préoccupations n’ont pas été prises en compte, il est normal que nous revenions sur ces sujets pour en débattre, afin d’obtenir le consensus ». FIN

Edem Etonam EKUE

savoirnews.net

Tags: , , ,

Laissez un commentaire

Free WordPress Theme

*