|

Réconciliation : Après la publication de son rapport, la CVJR poursuit son travail au sein du "comité de clôture des activités" (Mgr Barrigah)

image_pdfimage_print

La Commission Vérité Justice et Réconciliation (CVJR) a continué son travail au sein d’un « comité de clôture des activités », après la remise officielle de son « rapport initial », a indiqué Mgr Nicodème Barrigah-Bénissan, le président de la Commission.

La CVJR a remis le 3 avril dernier au chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé, son rapport. Cette Commission installée le 29 mai 2009, émane d’un processus lié à la quête de la concorde nationale susceptible de permettre au Togo de panser les séquelles de ses développements historiques conflictuels.

Elle a pour mission de déterminer – à travers un rapport circonstancié et détaillé – les causes, l’étendue et les conséquences des violations des droits de l’Homme et les violences qui ont secoué les fondements de la communauté togolaise de 1958 à 2005 et de proposer des mesures susceptibles de favoriser le pardon et la réconciliation.

Selon Mgr Barrigah-Bénissan, « la CVJR a continué son travail au niveau du +comité de clôture des activités+. Un décret a été pris dans ce sens, nous autorisant de poursuivre certains travaux ».

Mais quel travail ce « comité de clôture des activités » a abattu depuis son installation ? « Nous avons reçu des observations faites par certaines personnes. Alors, nous avons procédé à la correction pour pouvoir publier un rapport définitif ».

« Vous savez, nous avons promis trois autres volumes. Donc, nous nous sommes divisés en commissions pour continuer le travail avec des consultants. Le rapport que nous sommes en train d’étudier actuellement est celui de la réparation : qui sont les victimes ? Qu’est-ce que nous proposons ? Quel montant ? Les indemnisations ? etc… », a précisé le Prélat.

Rappelons que la CVJR avait, durant sa mission enregistré 22.415 dépositions. Sur un total de 8.080 dossiers présélectionnés, la Commission a pu auditionner 425 en séances publiques, 30 en séances in camera, 50 en privé, 5 en Vidéoconférence et 13 en audiences spéciales.

Le Togo a été secoué par une série de violences, notamment lors des scrutins présidentiels. FIN

Edem Etonam EKUE

savoirnews.net

Tags: , , ,

Laissez un commentaire

Free WordPress Theme

*