|

Réaction d'Agbéyomé à propos des 9 députés ANC remplacés après décision de la cour constitutionnelle

image_pdfimage_print

Communiqué de presse OBUTS du 23 Novembre 2010 : Le 22 novembre 2010, par sa décision portant destitution des députés apparentés ANC considérés abusivement démissionnaires de leur poste, la Cour Constitutionnelle vient une fois de plus faire une grave entorse à la loi fondamentale de notre pays. Une fois de plus, le parjure des juges constitutionnels vient sonner le glas de l’éthique et de la justice au Togo.

La gravité de la décision de la Haute juridiction est à l’aune de sa légèreté et du mépris ostentatoire qu’elle oppose à tout le Peuple togolais à travers ses neuf élus débarqués de la Représentation Nationale sur des bases fallacieuses de faux et d’usage de faux dont est complice le négationniste Abass Bonfoh, Président de la Représentation Nationale.

Ce retour en force de l’arbitraire et des coups de forces politico-juridiques n’est que l’aboutissement de l’intrigue politico-parlementaire née de la lutte pour la vérité des urnes et des comptes publics. Il démontre à suffisance qu’il n’y a plus rien à attendre des institutions actuellement en place au Togo, et qu’il appartient désormais au Peuple togolais de défendre par tous les moyens le droit et les valeurs qui fondent la démocratie.

Le Souverain Peuple togolais, dépositaire de tous les pouvoirs, doit reprendre en main son destin et influer sur le cours des événements afin que la Constitution soit respectée, et que des hommes vertueux épris de justice, soucieux de la cohésion nationale et de la prospérité partagée puissent valablement le représenter.

Nous en appelons à un véritable sursaut national de toutes les filles et de tous les fils du Togo tout entier pour à l’unisson mettre fin à l’incurie politique sans précédent qui a fait de notre pays une nation failli, actuellement dans une impasse totale.

Nous appelons chaque citoyenne et chaque citoyen à une inlassable mobilisation et une détermination sans précédent pour exiger la démission du Président de l’Assemblée Nationale et de tous les juges constitutionnels pour haute trahison de la République, et demandons solennellement à Faure GNASSINGBE de rétablir sans délai les neufs députés illégalement destitués dans leur fonction.

Nous demandons à la Diaspora togolaise de se mobiliser derrière les forces de l’Alternance, et relayer au monde entier les graves coups de force politico-juridiques pour lesquels le Peuple togolais dans son ensemble réclame la fin sans délai de l’imposture du régime de Faure GNASSINGBE et des institutions fantoches qu’il instrumentalise contre la souveraineté du peuple.

Plus rien ne doit arrêter la Résistance citoyenne qui doit désormais s’écrire en lettres de sang pour sauver la Patrie, et ramener la confiance en vue de la Refondation Démocratique de la République !

Que dans la longue chaîne des martyrs de la Libération nationale, nous soyons sans frémir ceux de l’aujourd’hui pour préserver la Dignité du Peuple Togolais et laisser en héritage aux générations présentes et à venir un Togo démocratique et prospère, fraternel et solidaire !

Fait à Lomé ce 23 Novembre 2010

Pour le Bureau National OBUTS

Le Président National

Agbéyomé KODJO

Laissez un commentaire

WordPress

*