|

Quand l’occultisme gagne du terrain au Togo

image_pdfimage_print

Il y a quelques années, le Togo semblait épargné par certaines pratiques dont on n’avait plutôt que des échos dans certains pays voisins. Mais là, depuis un bon moment, presque chaque semaine apporte son lot de découvertes de réseaux mafieux impliqués dans des actes occultes. Et le phénomène prend de l’ampleur de façon inquiétante.

Il y a quelques mois, une affaire de trafic de sang humain a défrayé la chronique. Plusieurs corps de jeunes filles ont été découverts dans la zone d’Agoè, vidés de leur sang. Jusqu’ici, même si quelques personnes sont interpellées, on ne connaît pas encore totalement les tenants et les aboutissements de cette affaire dans laquelle un haut cadre de Togocel a été interpellé. Pendant que les forces de l’ordre disent poursuivre les enquêtes, ce sont d’autres scandales du même genre qui éclatent.

La semaine dernière, la Télévision nationale a montré un groupe de personnes dont une dame qui s’apprêtait à vendre sa nièce contre cent (100) millions de F CFA à des gens présentés comme des charlatans.

Cette semaine, on apprend qu’un jeune homme s’est suicidé dans l’immeuble de la BTCI le dimanche de Pentecôte, en sautant dans le vide, probablement du 12è étage. Il aurait laissé une note incohérente évoquant des histoires religieuses.

On apprend également qu’un jeune de 19 ans, en complicité avec un infirmier, aurait tenté de faire avorter sa compagne, mais cette dernière aurait trépassé. A la suite de ce drame, ils auraient choisi d’enterrer en catimini le corps et de l’exhumer trois jours plus tard, à des fins mystiques.

Disons-le net, le mysticisme gagne notre pays et l’ampleur que prend le phénomène devient très inquiétante. Comme on le voit, ce n’est plus l’apanage de certaines nationalités étrangères, mais toutes les couches sociales de notre société sont touchées. Les différentes interpellations nous indiquent que des hauts cadres comme des démunis, des religieux comme des profanes, des hommes comme des femmes, des adultes comme des jeunes, inconnus comme des figures plus ou moins connues sont cités ou interpellés s’ils n’ont pas pris la poudre d’escampette ou brouiller les pistes.

On peut même dire que l’occultisme constitue quelque part un soubassement aussi pour le régime politique en place. Rappelez-vous les séries de révélations faites dans la presse au sujet des sacrifices occultes les 13 janvier et du 24 janvier à des endroits précis.

Comme on le voit, ce phénomène aux conséquences gaves se répand dangereusement au sein de notre société, et il revient à chacun de faire obstacle à son évolution. Aujourd’hui, ce sont peut-être d’autres personnes qui sont la cible ; mais ce n’est jamais loin de soi ni de ses proches.

Certains analystes évoquent pour justifier l’essor de ces pratiques dans notre société, les conditions de vie de plus en plus difficiles dans le pays, d’autres les ambitions comme la recherche du pouvoir ou de la promotion. Quoi qu’il en soit, il est important de limiter l’ampleur de ce phénomène dans notre pays en sensibilisant la population, surtout les jeunes et enfants qui sont des proies faciles à ces réseaux mafieux. L’Etat, les leaders d’opinion, les hommes religieux (toute confession confondue), les médias, les enseignants, les parents d’élèves, tous les corps doivent se mobiliser pour endiguer ce mal. Autant les Sahéliens sont en guerre contre les extrémistes et terroristes, autant nous devons aussi livrer une guerre sans merci contre ces pratiques qui ont généralement pour but d’ôter la vie à un tiers pour augmenter sa propre fortune ou renforcer son influence. Ce sera une opération de salubrité publique.

Mensah K.

lalternative-togo.com

Tags: , , ,

Laissez un commentaire

Premium WordPress Themes

*