|

PROVONAT : 500 nouveaux volontaires nationaux ont prêté serment ce jeudi à Lomé

image_pdfimage_print

Une nouvelle vague de 500 volontaires nationaux mobilisés dans le cadre du Programme de Promotion du Volontariat National au Togo (PROVONAT), ont prêté serment ce jeudi au Palais des congrès de Lomé, a constaté un journaliste de l’Agence Savoir News.

Plusieurs personnalités dont les ministres Dédé Ahoéfa Ekoué de la Planification et Messan Kossi Ewovor de l’agriculture, ainsi que Mme Kardiata Lo N’diaye, la Représentante résidente du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) ont assisté à cette cérémonie.

Ces nouveaux volontaires ont juré d’accomplir leurs missions « en toute intégrité, objectivité, avec dévouement, humilité, solidarité, professionnalisme », et de se conformer à « toutes les dispositions juridiques réglementant le volontariat national au Togo ».

Cette nouvelle vague porte à 1.500, le nombre de volontaires nationaux mobilisés dans le cadre du PROVONAT depuis son lancement le 13 septembre dernier. Quelque 1.000 volontaires ont été déjà déployés sur le terrain.

Initié et mis en œuvre depuis l’année dernière par le ministère du développement à la base, de l’artisanat, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes, le PROVONAT permet de mobiliser et de valoriser les compétences humaines disponibles au Togo en offrant aux jeunes âgés de 18 à 35 ans, la chance d’acquérir leurs premières expériences professionnelles tout en leur inculquant des valeurs de citoyenneté et d’engagement pour le Togo.

Dans son intervention, la ministre du développement à la base, de l’artisanat, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes Mme Victoire Tomégah-Dogbé a rappelé à ces nouveaux volontaires, les « principes fondamentaux » qui sous-tendent le volontariat : l’engagement, l’humilité, le professionnalisme, le service et la solidarité.

« Notre souci est de donner la chance à tous les jeunes des différentes régions de notre pays de participer à ce programme. Et c’est à la fois un grand honneur et un grand défi pour mon département de vous annoncer que 1.000 autres volontaires seront mobilisés et déployés avant la fin de cette année », a annoncé Mme Tomégah-Dogbé.

« Nous espérons que ce programme va se poursuivre avec beaucoup d’enthousiasme et de responsabilité », a-t-elle ajouté.

Ces nouveaux volontaires – déjà formés – ont reçu leur kit d’affectation. Ils rejoindront leurs différents postes, les prochains jours.

Cette cérémonie de prestation de serment a été couplée avec le lancement des activités des Centre Régionaux de Volontariat (CRV). Le ministère du développement à la base a donc signé un protocole d’accord avec cinq Ongs, qui animeront ces CRV.

Il s’agit du Centre Recherche Appui et Formation aux Initiatives d’Auto développement (RAFIA) pour la Région des Savanes, de Santé Rurale en Afrique (SAR-AFRIQUE) pour la Région de la Kara, du Groupe de Recherche Action pour le Développement Socio-économique (GRADSE) pour la Région Centrale, de l’Association Ile de Développement (AIDE) pour la Région des Plateaux et de Partage et Action en Synergie pour le Développement (PASYD) pour la Région Maritime.

« Ces centres régionaux du volontariat sélectionnés, vont essayer du point de vue stratégie, de suivre au plus près, les volontaires sur le terrain et également de mener une promotion et une mobilisation au niveau régional », a indiqué Adama Combey, coordonnateur du PROVONAT.

Rappelons que le « Volontaire national » (VN) est une personne qui accepte de son plein gré une tâche, une mission, et qui s’engage à temps plein sur une période déterminée et dont les frais de subsistance sont pris en charge.

A la différence d’un bénévole, le volontaire reçoit une indemnité de subsistance en échange de son engagement à temps plein. Les Volontaires Nationaux sont des jeunes diplômés et primo-demandeurs d’emplois qui profitent de leur première expérience professionnelle en tant que volontaire pour développer leurs compétences.

Les missions confiées aux « Volontaires nationaux » sont d’une durée minimale de 6 mois et d’une durée maximale de 12 mois (avec renouvellement possible), mais la durée cumulée des missions ne devra pas dépasser 5 ans. FIN

Junior AUREL / Anani Elom AGBOH

savoirnews.net

Tags: , , , ,

Laissez un commentaire

Free WordPress Themes

*