|

Projet "APENEFA" : Encore près de 33 millions de F.CFA de l’Allemagne à Wildaf-Togo pour la deuxième phase du projet

image_pdfimage_print

L’Allemagne a encore fait don ce jeudi à Wildaf-Togo (Réseau, Femmes, Droits et développement en Afrique), d’une enveloppe financière de près de 33 millions de F.CFA (environ 50.000 euros) pour la deuxième phase de son projet « APENEFA » (« Paix dans la communauté »), a constaté l’Agence Savoir News.

Les documents ont été signés par l’ambassadeur d’Allemagne au Togo Joseph Weiss et deux responsables de Wildaf-Togo dont sa présidente Mme Claire Quenum.

Ce projet vise à renforcer les capacités des populations sur la prévention et la gestion de conflits, ainsi que la préservation de la paix.

« APENEFA » se propose de former les leaders communautaires y compris des chefs de villages et leurs notables sur la prévention et la gestion des conflits, et la préservation de la paix. Le projet vise également à faire des leaders formés, des artisans de paix dans leurs communautés respectives et à sensibiliser les populations des villages sur la non-violence et la culture de la paix pour un développement durable.

Des émissions radiophoniques sont réalisées, afin d’informer les populations des hameaux les plus reculés.

« +APENEFA+ est un programme que Wildaf-Togo a initié depuis 2009, parce que nous sommes un réseau qui fait la promotion et la protection des droits de la femme. Dans la réalisation de nos activités auprès des communautés, nous avons constaté que les conflits interpersonnels ou intergroupes ne favorisent pas la jouissance effective des droits humains par les femmes », a expliqué Mme Claire Quenum.

« Ce programme vise à aider les communautés dans la préservation de la paix et dans la résolution et la gestion des conflits. Nous avons déjà fait une expérience en 2009, mais en 2011, nous avons pu obtenir l’appui de l’ambassade d’Allemagne qui nous a permis d’aller dans la partie Est de la région Maritime, dans la partie Ouest dans de la région des Plateaux, dans les régions de Kara et des Savanes », a-t-elle souligné.

« Dans notre activité pour ce programme, nous essayons d’apprendre aux communautés, surtout aux femmes leaders des ces communautés, aux leaders communautaires dans les villages, comment entretenir des relations de qualité pour éviter les conflits interpersonnels et les conflits intergroupes. Nous avons eu de bons résultats, les échos sont favorables. Et c’est pour cela que nous avons demandé à l’ambassade d’Allemagne de nous financer la deuxième phase de ce projet », a précisé la présidente de Wildaf-Togo.

Cette phase sera exécutée sur une période de six mois. La première phase a été financée à hauteur de 22.000 euros (environ 14,5 millions de F.CFA).

Rappelons que WILDAF est un réseau pour les droits des femmes, destiné à renforcer les stratégies qui lient le droit au développement.

Le réseau régional WILDAF est composé de 24 pays africains notamment : le Bénin, le Botswana, le Burkina Faso, le Cameroun, la Côte d’ivoire, le Ghana, la Guinée, le Kenya, le Lesotho, le Malawi, le Mali, l’Ile Maurice, la Namibie, le Nigeria, le Sénégal, l’Afrique du Sud, le Soudan, le Swaziland, la Tanzanie, l’Ouganda, le Togo, la Zambie et le Zimbabwe. FIN

Junior AUREL

savoirnews.net

Tags: , , ,

Laissez un commentaire

WordPress Themes

*