|

Prochaines législatives : Encore 9 membres de la CENI élus ce mercredi par le Parlement, soit au total 15

image_pdfimage_print

Entamé lundi dernier par l’Assemblée nationale, le processus d’élection des membres de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) en vue des prochaines élections législatives, s’est poursuivi ce mercredi.

Au total 9 membres (5 de la majorité parlementaires, 3 de l’opposition parlementaire et 1 de l’administration) ont été élus ce mercredi lors de la troisième séance plénière de la deuxième session ordinaire, portant à 15, les membres de cette Commission. Il reste encore deux membres à élire, car la CENI est composée de 17 membres. Ces deux personnalités attendues pour boucler la liste des membres de la CENI sont des représentants du Comité d’Action pour le Renouveau (CAR) et des non-inscrits. Selon des sources proches de l’Assemblée nationale, ces deux entités n’ont pas encore envoyé le nom de leur représentant.

Les ministres Gilbert Bawara de l’administration territoriale et Tchitchao Tchalim de la justice ont assisté à cette séance, présidée par Abass Bonfoh.

Au total 53 députés étaient présents ce mercredi matin à l’hémicycle. Outre ces présents, onze autres députés ont envoyé des procurations.

Le président de l’Assemblée a remercié les députés présents pour « leur disponibilité et pour le travail bien fait ».

« Je félicite chaleureusement tous les nouveaux membres de la CENI nommés et je les exhorte à jouer pleinement leur rôle pour que les élections futures se déroulent dans la paix », a souligné Abass Bonfoh.

Le ministre de l’administration territoriale a pour sa part réaffirmé à nouveau, « l’entière disponibilité » du gouvernement à mettre à la disposition de la CENI, « tous les moyens et toutes les ressources nécessaires à son bon fonctionnement et à la réussite du processus électoral ».

« Je voudrais profiter de cette occasion pour rappeler que la loi, notamment le code électoral confère des droits et des prérogatives à certaines composantes et entités politiques et de la société civile en leur permettant entre autre, soit de proposer des candidats en vue de leur élection ou de leur entérinement et nomination par l’Assemblée nationale comme membres de la CENI », a souligné M.Bawara.

« Ces composantes et entités politiques sont entièrement libres de jouir de ces droits et privilèges comme d’y renoncer », a-t-il indiqué.

« En toute hypothèse, la CENI se doit de travailler dans un esprit de cohésion et de consensus ; et de conduire le processus en toute indépendance et impartialité vis-à-vis des compétiteurs », a ajouté le ministre de l’administration territoriale.

Certains partis politiques de l’opposition dont le Comité d’Action pour le Renouveau (CAR) et la Convention Démocratique des Peuples Africains (CDPA), sont montés au créneau pour demander au pouvoir de « suspendre » le processus d’élection des membres de la CENI.

Rappelons que les Togolais doivent renouveler les députés à l’Assemblée nationale, mais aucune date n’a encore été fixée pour la tenue des élections. Les dernières législatives remontent à octobre 2007.

Voici la liste des 15 membres de la CENI élus par l’Assemblée nationale :

Société Civile

Mme Aguigah Dola Angèle

Taffa Tabiou Issoufou

Daté Yao

Partis politiques extra-parlementaire

Akpotsui Adanou de Initiative et Développement (ID)

Kolani Lardja du Parti pour la Démocratie et le Renouveau (PDR)

Boutou Sibabi de la Convention Démocratique des Peuples Africains (CDPA).

Administration (représentant)

Potopéré Tozim

Opposition parlementaire (3 au lieu de 5

Lokadi Komi (UFC)

Homawoo Jean-Claude (UFC)

Djahlin Djanie (UFC)

Majorité parlementaire

Sambiani-Konkadja Raphaèl (GMP)

Andjao Tcha-Kpohou (GMP)

Fombo Kokou (GMP)

Kégbéro Latifou (GMP)

Kogoé Akrima (GMP)

Junior AUREL

savoirnews

Tags: , , , ,

Laissez un commentaire

WordPress

*