|

PROCESSUS VÉRITÉ ET RÉCONCILIATION : LA CVJR IMPLORE DIEU POUR LE BON DÉROULEMENT DE SES AUDIENCES

image_pdfimage_print

La Commission Vérité, Justice et Réconciliation (CVJR) a demandé des messes d’intercession, dans le cadre de ses activités, le dimanche 21 août à Lomé respectivement dans la chapelle internationale de l’ESTAO-FATAD et l’église méthodiste Salem de Hanoukopé ainsi qu’une prière musulmane le vendredi 19 août à la grande mosquée de Lomé. Ces cultes entrent dans le cadre de la préparation des audiences de la CVJR et ont pour objectif de demander la grâce du Seigneur à travers des prières d’intercession pour le bon déroulement de ces audiences.

Elles se sont déroulées en présence du président de la commission, Nicodème Barrigah- Bénissan et des membres de cette institution.

A la chapelle internationale de l’ESTAO-FATAD, c’est le pasteur Jean Bandé qui a célébré le culte. Il s’est appuyé sur l’évangile selon Mathieu au chapitre 18 verset 23 à 35 pour souligner que le chrétien doit être le premier exemple et doit pardonner car Dieu est amour et pardon. Selon le célébrant, il faut pardonner car l’amour de Dieu ne périt jamais, donc le grand jugement appartient au Seigneur seul et nous devons pardonner aux autres pour être pardonnés en retour. Le pasteur Bandé a lancé un appel à tous les Togolais à prier jour et nuit pour la réussite de la mission de la CVJR car le pays appartient à Dieu. A l’église méthodiste Salem de Hanoukopé, la messe a été dite par le révérend pasteur Martine Zinsou Lawson autour du thème « Les soucis de ce monde ». Elle s’est inspirée de l’évangile selon Luc, chapitre 12 verset 22 à 34 pour demander à Dieu d’accompagner la CVJR dans cette nouvelle étape de sa mission que constitueront les audiences.

L’officiante a dit que la mission de la commission n’est pas aisée et a lancé un appel à tous les chrétiens de toutes les confessions religieuses à se souvenir d’elle dans leur prière afin que leur travail se déroule dans la paix du Christ. C’est l’imâm El Hadj Assindon Arimiyaou qui a dirigé la prière à la grande mosquée de Lomé. Il a remercié la CVJR pour la confiance faite à Allah en sollicitant cette prière. Selon lui, c’est un signe de fraternité car il faut l’assistance de toutes les confessions religieuses pour cette nouvelle phase de travail de la commission.

Dans sa prière, l’imâm a demandé à Allah d’aider les membres de la CJVR à bien faire leur travail dans la sagesse car seuls ceux qui se confient à Dieu trouvent la réussite dans leur projet. De son côté, le président par intérim de l’Union Musulmane du Togo (UMT), Inoussa Bouraïma, a déclaré que « Allah est pardonneur » et que seul le pardon peut donner l’espoir aux Togolais de vivre dans la paix. Le président de la Commission Vérité, Justice et Réconciliation, a remercié tous les fidèles pour l’accueil réservé à son institution dans les confessions religieuses où elle est passée.

Mgr Barrigah-Bénissan a indiqué que c’est par la grâce de Dieu qu’ils sont arrivés à cette étape des audiences dans leur mission assignée par le chef de l’Etat il y a deux ans. Il a rappelé l’objectif principal de la CVJR qui est la paix, le pardon et la réconciliation au Togo en invitant le peuple togolais à se souvenir d’eux dans sa prière pour l’atteinte de cet objectif.

Le président de la CVJR a précisé que l’étape qui les attend est très délicate car il n’est pas aisé de revisiter une douloureuse histoire. Selon Mgr Barrigah-Bénissan, d’autres cultes et messes notamment catholiques et protestantes interviendront dans les prochains jours pour la même cause.

source : 

Laissez un commentaire

Premium WordPress Themes

*