|

Présidentielle au BENIN:L’opposition rejette la liste électorale

image_pdfimage_print

L’opposition béninoise, réunie au sein de la coalition dénommée « l’union fait la nation », a rejeté mercredi la liste électorale permanente informatisée ( lépi), en cours d’achèvement, destinée à la prochaine élection présidentielle dont le premier tour est prévu pour le 6 mars prochain.

Dans une déclaration, la coalition indique que 1.390 544 électeurs potentiels n’ont pas été enrôlés, « alors qu’ils n’ont aucune responsabilité dans la mauvaise organisation des opérations de recensement et d’enregistrement ». Le processus est conduit par deux organes, l’un technique, la Mission de recensement électoral national approfondi et l’autre politique, la commission de supervision.

Selon le chronogramme établi, la liste doit être disponible le 20 février prochain. Et pour ses structures commises à cette tâche, environ 80. 000 potentiels électeurs étaient « laissés en rade » et dont la plupart ont fini par être recensés lors d’une opération de « ratissage ». Le processus de mise en place de cette liste est en cours depuis novembre 2009.

« L’union fait la nation » rend la Cour constitutionnelle du pays « responsable de la conduite précipitée, confuse et opaque de la réalisation de la Lépi, car c’est elle qui a imposé par ses décisions, son utilisation obligatoire qu’elle qu’en soit la qualité et le niveau d’achèvement. »

La coalition exige « la prise en compte de tous les citoyens qui remplissent les conditions légales pour figurer sur la liste électorale. » Elle propose « la tenue d’une table ronde politique qui regroupe le gouvernement, les acteurs politiques, la société civile et les candidats en vue de déterminer les mesures urgentes pour l’organisation d’élections équitables et transparentes qui garantissent la paix. »

Quatorze candidats sont en lice pour la prochaine élection présidentielle au Bénin, dont le président sortant, Boni Yayi, le candidat unique de l’opposition, Me Adrien Houngbédji et Abdoulaye Bio Tchané, précédemment président de la Banque ouest africaine de développement.

Le premier tour de ce scrutin était prévu pour le 27 février prochain, mais reporté en raison des difficultés liées à la non achèvement à bonne date de la liste électorale permanente informatisée.

source: (Xinhua)

Laissez un commentaire

Free WordPress Themes

*