|

Près de 51 millions de F.CFA offerts ce lundi à 17 groupements d’activités génératrices de revenus et 71 jeunes entrepreneurs

image_pdfimage_print

Près de 51 millions de F.CFA ont été offerts ce lundi à 17 groupements d’activités génératrices de revenus des cinq régions du pays et 71 jeunes entrepreneurs, a constaté un journaliste de l’Agence Savoir News.

Les 17 groupements ont bénéficié d’une subvention totale de plus de 17,547 millions de F.CFA dans le cadre du Projet de Soutien aux Activités Economiques des Groupements (PSAEG) et les 71 jeunes entrepreneurs de 33,385 millions de F.CFA. pour démarrer ou consolider leurs micro-entreprises.

La cérémonie de remise de chèques aux différents bénéficiaires qui s’est déroulée dans les locaux du ministère du développement à la base, de l’artisanat , de la jeunesse et de l’emploi des jeunes, a été présidée par la ministre en charge dudit département Mme Victoire Tomégah-Dogbé. Son collègue de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche le Colonel Ouro-Koura Agadazi, ainsi que le directeur de l’emploi des jeunes, Arime Télata Anala étaient également présents.

Les 17 groupements d’activités génératrices de revenus (fabrication de savon antiseptique, production de miel, élevage de poules pondeuses, le maraîchage, la riziculture etc…) ont reçu des chèques dont les montants varient entre 155.200 et 2 millions de F.CFA. Ces chèques représentent les 40% restants du financement total qui leur est alloué. Ils avaient déjà reçu en mars dernier, un premier financement (60%), soit un montant total de 26 millions de F.CFA..

Les fonds accordés à ces groupements – dans le cadre du PSAEG – ont été prélevés d’un financement direct de 100 millions de F.CFA mis à la disposition du ministère du développement à la base par Togo Télécom en avril 2011.

Initié et mis en œuvre depuis 2008 par le ministre du Développement à la base, le PSAEG a pour objectif général l’accroissement des revenus des membres des groupements et le développement des emplois ruraux dans les villages d’implantation du projet à travers : le renforcement des capacités productives des groupements ciblés en les dotant d’équipements performants et adéquats, le renforcement des capacités institutionnelles et organisationnelles des groupements, le renforcement des capacités entrepreneuriales des groupements, l’appui au développement et à la promotion des micros-entreprises ….

Quant aux 71 jeunes entrepreneurs, ils ont reçu des chèques de 150.000 à 1,015 million de F.CFA. Parmi le groupe, 10 sont bénéficiaires de financement du Fonds d’Insertion pour les Jeunes (FIJ) de la Conférence des ministres de la Jeunesse et des Sports de la Francophonie (CONFEJES) et les 61 autres, d’un financement direct de l’Etat togolais pour des projets d’activités agricoles et commerciales (élevage de lapins, de moutons et de dindons, de commercialisation d’articles scolaires et de produits agricoles, de ventes de graviers etc…).

La cérémonie de ce lundi intervient après des séries de formation en techniques de création et de gestion de micro-entreprises organisées à l’intention de ces jeunes entrepreneurs à Kpalimé et à Kara, formations à l’issue desquelles ils ont présenté des plans d’affaires viables et bancables, évalués par des consultants en entreprenariat.

La ministre du développement à la base a renouvelé sa « très profonde gratitude » au chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé dont « le souci permanent de placer plus que jamais l’emploi des jeunes et plus particulièrement l’auto-emploi des jeunes, impulse les efforts que le gouvernement déploie dans ce domaine ».

« C’est dans cette dynamique que se situe tous les efforts aujourd’hui fournis par mon département, afin de rendre opérationnel le Fonds d’Appui aux Initiatives Economiques des Jeunes (FAIEJ) dont la directrice générale a été nommée en octobre », a souligné Mme Tomégah-Dogbé.

Selon elle, « il est apparu nécessaire de créer la FAIEJ pour promouvoir l’auto-emploi des jeunes à travers le financement et la garantie de financement des projets de création de petites et moyennes entreprises qui sont pourvoyeurs d’emplois décents pour les jeunes ».

La ministre a invité les 17 groupements et 71 jeunes entrepreneurs à une bonne gestion des fonds mis à leur disposition, afin qu’ils servent de « source de motivation » dans leur choix. FIN

Junior AUREL

savoirnews

Tags: , , , ,

Laissez un commentaire

Free WordPress Theme

*