|

Pour mieux cerner leurs droits et devoirs : Quelque 35 apprentis artisans en conclave ce mercredi à Lomé

image_pdfimage_print

L’Ong « Solidarité et Action pour le Développement Durable » (SADD) a entamé ce mercredi à Lomé avec 35 apprentis artisans dont 26 filles, un séminaire de formation de trois jours sur leurs droits et devoirs conformément à la législation togolaise, a constaté un journaliste de l’Agence Savoir News.

Ce sont les locaux du CESAL Tokoin qui servent de cadre à cette formation axée sur le thème : « Pour un apprentissage à visage humain, connaissons les droits et les devoirs des apprentis au Togo ».

C’est le directeur de la Formation Professionnelle et de l’Apprentissage, M.Tchendo qui a ouvert les travaux de cette formation soutenue par l’ONG Belge, Solidarité Mondiale avec l’appui du Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement de France.

Etaient également présents à cette cérémonie, des patrons et patronnes d’ateliers.

Pendant trois jours, ces jeunes apprentis – venus de la Commune de Lomé, des préfectures du Golfe, de Zio et de l’Avé – plancheront sur plusieurs sous-thèmes tels que « les réalités des apprentis au Togo : causes et conséquences » et « les aspirations des apprentis et les perspectives de SADD ».

Ils recevront également une bonne dose de connaissances en matière de contrat d’apprentissage au Togo et les dispositions relatives aux examens de fin d’apprentissage.

Selon Yves Komlan Dossou, coordonnateur de l’Ong SADD, cette formation permettra à ces apprentis d’être « des futurs patrons modèles de l’apprentissage humain au Togo ».

« Les conditions de travail et de vie des apprentis au Togo sont extrêmement difficiles. Il y a une violation flagrante des droits des apprentis à plusieurs niveaux : on les retrouve souvent dans les ménages où ils travaillent pour les patrons et patronnes, dans des champs où ils font souvent l’objet de punitions corporelles etc… « , a déploré M.Dossou.

« Il faut les former pour qu’ils soient en mesure d’accomplir leurs devoirs et obligations, mais aussi de revendiquer leurs droits », a-t-il souligné.

Au Togo, on compte plus de 55.000 apprentis, selon les récentes statistiques. FIN

Lambert ATISSO

savoirnews.net

Tags: , ,

Laissez un commentaire

Free WordPress Theme

*