|

Pour des élections paisibles au Togo : Lancement ce lundi à Lomé de la "Synergie Citoyenne pour des Elections Démocratiques"

image_pdfimage_print

La Concertation Nationale de la Société Civile Togolaise (CNSC, un regroupement de 27 organisations de la société civile) en collaboration avec des organisations qui animent la vie citoyenne, a lancé ce lundi à Lomé, « la Synergie Citoyenne pour des Elections Démocratiques (SYCED 2012) » pour des élections « paisibles », a constaté un journaliste de l’Agence Savoir News.

La SYCED 2012 a pour objectif de développer une synergie d’actions des organisations de la société civile en vue d’intervenir efficacement dans le processus électoral aux cotés de certains acteurs tels que gouvernement, la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), les partis politiques, la Haute Autorité de l’Audiovisuelle et de la Communication (HAAC), la Cour constitutionnelle, la cour suprême et les organismes internationaux intervenant dans les processus électoraux.

La mise en place de la « SYCED-2012 » se situe dans le cadre des initiatives constructives visant à la fois à mettre l’accent sur l’importance et la promotion de la démocratie et sa consolidation à travers des élections régulières et transparentes.

Au Togo, la plupart des élections organisées après 1990, ont été émaillées de violences, suite à des vagues de contestations. Les élections les mieux organisées et saluées par l’ensemble de la communauté internationale sont les législatives d’octobre 2007. Viennent ensuite, les élections présidentielles de 2010. Mais elles ont été suivies de contestations et de violences dans certains quartiers de Lomé.

Les prochaines législatives sont théoriquement prévues pour le mois d’octobre, car aucune date n’a encore été annoncée pour la tenue de ce scrutin.

Aujourd’hui, la responsabilité actuelle de la société civile est sans nul doute, de contribuer à remédier à ces cycles de violences, trouver des solutions durables à la crise sociopolitique et préserver les acquis démocratiques au Togo.

Selon Mme Marie Dogbé, coordinatrice de SYCED-2012, il est question pour la société civile, de corriger les insuffisances constatées lors des élections législatives 2007.


« Il s’agit principalement du manque de coordination des acteurs des Organisations de la Société Civile, tant au niveau des actions de sensibilisation que des actions d’observation nationale. Nous allons conduire des actions en vue d’intervenir dans le processus électoral aux côtés des autres acteurs », a souligné Mme Dogbé.

Pour Kokou Félix Aklavon, le Président de la CNSC, les organisations de la société civile doivent mobiliser les citoyennes et citoyens à participer à tout le processus électoral, à prévenir les violences et à lutter contre la fraude électorale à travers les actions de sensibilisation, de formation citoyenne et d’observation électorale.

« Ce qui doit guider notre action, c’est de jouer un rôle de modérateur entre les différents acteurs du processus électoral avec courage, sincérité et surtout de la détermination. La plate-forme que nous lançons aujourd’hui, n’aura ni d’amis, ni d’ennemis », a précisé M.Aklavon. FIN

Lambert ATISSO

savoirnews.net

Tags: , , ,

Laissez un commentaire

WordPress

*