|

Pour amener les acteurs politiques à dialoguer dans un autre cadre de discussion : Le NET lance l’opération "pouvoir d’accord, Togo d’abord"

image_pdfimage_print

Le Nouvel Engagement Togolais (NET, opposition) présidé par Gerry Taama a lancé l’opération baptisée « pouvoir d’accord, Togo d’abord », initiative visant à inviter tous les acteurs politiques togolais à accepter le principe du dialogue dans un autre cadre de discussion, cadre présidé par les autorités religieuses du Togo.

Ces autorités religieuses seront soutenues par des autorités traditionnelles, des acteurs de la société civile et des experts fournis par les chancelleries présentes au Togo.

L’annonce a été faite ce mardi par le président du NET, lors d’une conférence de presse au siège de ladite formation politique, a constaté un journaliste de l’Agence Savoir News.

Selon Gerry Taama, cette initiative fait suite aux derniers évènements survenus à Adéwui et les boycotts par les principaux partis de l’opposition du récent dialogue politique et de la conférence de haut niveau, organisée par le PNUD et l’Union européenne.

« Ces trois incidents amènent le NET à faire le constat de l’impasse dans laquelle se trouvent les acteurs politiques togolais, pendant que du côté du pouvoir, les informations assez sérieuses font état de sa volonté à organiser à marche forcée, les élections législatives dans les meilleurs délais », a souligné M.Taama.

Les togolais se préparent à renouveler les députés à l’Assemblée nationale, mais aucune date n’a encore été fixée pour la tenue de ce scrutin. Les dernières législatives remontent à octobre 2007.

Pour le président du NET, il est « très important que pour la paix sociale, la concorde sociale, que les acteurs politiques togolais trouvent un ultime cadre d’entente pour pouvoir mettre en place des réformes pour des élections apaisées ».

Raison pour laquelle le NET a initié depuis le 23 septembre, un vaste mouvement de consultations : « Nous avons été reçus par la conseillère Togo du Quai d’Orsay à Paris, nous avons été reçus par la plupart des chancelleries, nous avons rencontré plusieurs autorités religieuses qui comprennent aujourd’hui, la nécessité de trouver des voies et moyens pour la sauvegarde du peuple togolais ».

« Aujourd’hui, il reste le contact avec les principaux partis politiques de l’opposition et le gouvernement. Nous leur avons envoyé des invitations. Il est question de les rencontrer pour réussir à faire ce sursaut qualitatif et patriotique pour trouver des voies et moyens, afin de sortir le Togo de la crise », a-t-il poursuivi.

Tous les acteurs rencontrés à ce jour, sont entièrement favorables à l’initiative du NET, celle d’un dialogue dans un autre cadre de discussion, cadre présidé par les autorités religieuses du Togo, a précisé M.Taama.

« Le NET propose que cela soit un +quarté+ dirigé par les autorités religieuses et composé des responsables coutumiers, de la société civile, et d’experts internationaux, avec l’appui de la communauté internationale », a-t-il souligné.

Pour le parti NET, ce quarté pourrait étudier en priorité les questions liées à l’organisation des élections législatives et locales, puis poursuivre sur les réformes institutionnelles et constitutionnelles, tout en faisant l’économie de celles qui ont déjà été adoptées lors des précédents cadres de discussion.

Rappelons que le climat politique est morose depuis quelques mois, suite aux manifestations du collectif « Sauvons le Togo » (CST), appuyé ces derniers jours par la coalition « Arc-en-ciel ». FIN

Lambert ATISSO

savoirnews

Tags: , , , ,

Laissez un commentaire

Premium WordPress Themes

*