|

PAUT/Remise d’infrastructures aux communes bénéficiaires : La région de la Kara a ouvert le bal ce mercredi (REPORTAGE)

image_pdfimage_print

infrastructures_kara1Patrick Spirlet, ambassadeur et Chef de Délégation de l’Union européenne (UE) au Togo et le ministre togolais des travaux publics, Ninsao Gnofam ont remis officiellement ce mercredi à Kara (environ 420 km au nord de Lomé), des infrastructures routières du Projet d’Aménagement Urbain au Togo (PAUT) aux bénéficiaires, a constaté un envoyé spécial de l’Agence Savoir News.

C’est la première étape d’un périple qui conduira cette délégation à Sokodé (environ 338 km au nord de Lomé) et à Atakpamé (environ 175 km au nord de Lomé).

Ce mercredi à Kara, deux routes ont été officiellement remises par MM.Spirlet et Gnofam aux bénéficiaires. Il s’agit de la route Hôtel-Biova-Dongoyo longue (1,8 Km) et celle du marché de la ville (0,45 Km).

Plusieurs personnalités dont le Préfet de la Kozah, le colonel Bakali Hèmou Badibawu et des autorités locales étaient présentes à cette cérémonie.

Selon le chef de la Délégation de l’UE au Togo, ces ouvrages remises font partie des différentes réalisations enregistrées dans le cadre du PAUT, financé par l’Union européenne à hauteur de 21,12 millions d’Euros (plus de 13,906 milliards de F.CFA) sous forme de dons au titre du 9e et du 10e FED.

Le PAUT est subdivisé en deux composantes dont la première concerne « l’assainissement et les infrastructures » et la deuxième, est relative à « l’appui institutionnel aux communes bénéficiaires de la composante 1 et la sensibilisation aux notions de citoyenneté ».

L’objectif global de ce Projet est de réduire la pauvreté à travers l’amélioration significative du niveau de vie des populations, le développement des activités économiques, l’amélioration des conditions sanitaires par l’élimination des eaux stagnantes, l’accès des populations aux services publics et à l’accroissement des investissements des zones urbaines concernées par le Projet.

Le PAUT a permis la construction ou la réhabilitation des ouvrages hydrauliques de lutte contre les inondations et la rénovation des voiries urbaines à Lomé et dans dix villes de l’intérieur du Togo : Dapaong, Niamtougou, Kara, Bafilo, Sokodé, Sotouboua, Blitta, Atakpamé, Notsè et Kpalimé.

« Kara est une région qui a des potentiels agricoles et économiques, ainsi que dans le secteur de l’artisanat. Il y a de l’espoir, l’important, c’est de mettre tout en œuvre pour que l’espoir se concrétise », a souligné M.Spirlet.

« Nous attendons de la part du gouvernement que le processus de décentralisation se poursuive pour que les élections locales aient lieu et qu’il puisse avoir un développement. Les besoins sont énormes, mais l’UE continuera à rester engagée et apportera son appui au développement du pays qui amorce sa relance économique pour le bien être des populations », a-t-il précisé.

MM..Spirlet et Gnofam, ainsi que leurs délégations ont ensuite visité le chantier de construction de la Cour d’Appel de Kara, ouvrage dont la remise officielle est prévue les semaines à venir. C’est la société Midnight Sun, qui est chargée de l’exécution de l’ouvrage. Les travaux vont prendre fin le 14 janvier prochain, selon Victor Sossou, le Directeur Général de Midnigh.

Le chef de la Délégation de l’UE au Togo et le ministre des travaux publics sont attendus jeudi à Sokodé, deuxième étape de leur périple. FIN

De Kara, Lambert ATISSO

savoirnews

Tags: , , , ,

Laissez un commentaire

Free WordPress Theme

*