|

OBUTS dénonce un acharnement contre le CST et une tentative de levée de l’immunité parlementaire d’Agbéyomé Kodjo

image_pdfimage_print

Après l’avoir fait entendre illégalement et de force par le Service des Renseignements et d’Investigation de la Gendarmerie, le pouvoir chercherait maintenant à faire lever l’immunité parlementaire de l’ancien Président de l’Assemblée nationale Agbéyomé Kodjo. Ce dernier, sans se laisser intimider par ce qu’il considère comme des « mesures retorses et de viles manœuvres politiciennes des plus abjectes », a publié, au nom de son parti, l’Organisation pour bâtir dans l’union un Togo solidaire (Obuts) un communiqué dans lequel il demande au Collectif « Sauvons le Togo » de « porter plus loin la Résistance citoyenne ». Lecture !

COMMUNIQUE DE PRESSE OBUTS DU 24 JUIN 2012

ACHARNEMENT POLITICO-JUDICIAIRE CONTRE

LE COLLECTIF « SAUVONS LE TOGO »

Des informations persistantes et précises de sources bien informées font état d’un projet de saisine de l’Assemblée nationale par la Cour suprême en vue de délibération au sujet de la levée de l’immunité parlementaire dont jouit le Président national de OBUTS, Monsieur Agbéyomé Messan KODJO.

Ces informations ne peuvent qu’être considérées comme plausibles quand on sait de quoi est capable le pouvoir sanguinaire de Faure GNASSINGBE, emmuré dans la logique de répression à tout va de quelque aspiration du peuple à la dignité, à la liberté, à la justice, à la vérité des urnes et des comptes publics de même qu’à la prospérité partagée pour tous. Le pouvoir de plus en plus impopulaire de Faure GNASSINGBE, confronté à une insurrection citoyenne et à bout de souffle semble décidé à adopter des mesures retorses et de viles manœuvres politiciennes des plus abjectes pour se défaire des authentiques contradicteurs fortement engagés dans la lutte pour la libération et la renaissance du Togo.

Dans ce contexte, il est opportun de rappeler au pouvoir judiciaire dans son entièreté de respecter son serment de ne servir que la cause du Togo, la dignité humaine, la justice pour tous dans la plus stricte observation des lois de la République au nom de la séparation des pouvoirs, au lieu de s’inféoder à un clan !


Le Bureau Politique de OBUTS tient à faire observer que la loi fixant les conditions d’exercice de la liberté de réunion et de manifestation pacifiques publiques dans ses articles 19, 20 et 21 ne retient que la responsabilité individuelle aux fins de sanctions de personne reconnue coupable d’actes répréhensibles. Les dispositions de l’article 25 de la présente loi qui introduit l’article 183 du code pénal sont donc inopérantes dans le cadre des manifestations des 12, 13 et 14 juin 2012 du Collectif Sauvons le Togo.

Agbéyomé KODJO tout comme les trois leaders prévenus du Collectif Sauvons le Togo notamment Maître Zeus AJAVON, Maître Raphaël KPANDE-ADZARE et Maître Gil-Benoît AFANGBEDJI ne sauraient – conformément à la loi fixant les conditions d’exercice de la liberté de réunion et de manifestation pacifiques publiques – être tenus pour responsables des troubles et autres dégradations ayant émaillé les manifestations des 12, 13 et 14 juin 2012 dont les instigateurs sont bien connus et peuvent être facilement confondus par une enquête que le pouvoir doit mettre en place afin d’établir les responsabilités.

Le Bureau Politique de OBUTS estime qu’il est de la responsabilité du parquet face à la gravité des troubles et autres dégradations survenus dans le cadre des manifestations du Collectif Sauvons le Togo et aux trois décès au sein de la population, d’ouvrir une véritable enquête pour établir les responsabilités ; et que l’Assemblée nationale gagnerait en crédibilité à entendre les ministres de la Sécurité et de l’Administration territoriale après les révélations du fauteur de trouble à la solde du pouvoir, Ekoué SAGBA.

Le Bureau Politique de OBUTS prend à témoin le Peuple togolais et la Communauté internationale de même que tous les défenseurs des droits humains, des manœuvres politiciennes du pouvoir en place tendant à brimer par tous les moyens les légitimes manifestations de la population en sabordant le Collectif Sauvons le Togo par les intimidations et autres arrestations arbitraires de ses plus hauts responsables.

Dans ces circonstances, OBUTS appelle à la plus grande vigilance de toutes les filles et tous les fils du Togo tout entier afin de faire barrage aux viles manœuvres du pouvoir en place.

OBUTS encourage le Collectif Sauvons le Togo à porter plus loin la Résistance citoyenne, et demande au Peuple togolais de se lever comme un seul homme pour mettre fin sans délai au règne de l’imposture et de l’arbitraire sur la Terre de nos Aïeux.

ENSEMBLE UNIS ET SOLIDAIRES, PLUS RIEN NE NOUS FERA RECULER POUR QUE RENAISSE LE TOGO !

Le Président national,

Agbéyomé KODJO

source: laternative-togo.com

Tags: , , ,

Laissez un commentaire

WordPress Blog

*