|

Nouvelle hausse des prix à la pompe: Des syndicats menacent de grever à partir du 28 juillet

image_pdfimage_print

Deux fédérations syndicales affilées à la Confédération syndicales des travailleurs du Togo (CSTT) ont décidé de lancer un mot d’ordre de grève de 48h à partir du 28 juillet 2011. Cette grève a pour but d’amener le gouvernement togolais à revenir sur la hausse du prix des produits pétroliers intervenue le 14 juillet dernier. Dans la matinée de ce mercredi, c’est la Fédération syndicale des travailleurs des transports du Togo (FESYTRA) qui a donné le ton en appelant ses membres à observer ce mot d’ordre de grève. Elle sera suivie dans l’après midi par la Fédération togolais du bois et de la construction du Togo (FTBC-Togo).

Les deux syndicats demandent au gouvernement de revenir sans délai sur les prix des produits pétroliers d’avant le 3 juin 2011, en attendant la révision de la structure des prix des produits pétroliers.

En outre, ces fédérations demandent au gouvernement de revoir la structure des prix des produits pétroliers en supprimant certaines rubriques dont celles portant sur la « taxe Chambre du Commerce », la dette du secteur pétrolier et surtout les multiples TVA perçues à la chaîne sur les produits pétroliers, et d’ouvrir un dialogue national sincère et franc sur la cherté de la vie au Togo ; en impliquant les véritables acteurs de la vie socioéconomique du pays.

Dans la déclaration qui a sanctionné leur Assemblée Générale respective, les deux fédérations syndicales insistent qu’elle tient lieu de mot d’ordre de grève d’avertissement de 48 h à compter du jeudi 28 juillet 2011 sur toute l’étendue du territoire si aucune satisfaction n’est donnée.

La FTBC et la FESYTRA appellent donc les organisations membres tant du secteur formel qu’informel à rester mobilisées pour observer ce mot d’ordre de grève.

Pour rappel, c’est le 14 juillet dernier que le gouvernement à de nouveau augmenter le prix des produits pétroliers au Togo, la deuxième en moins de six semaines. C’est donc la première menace de grève après cette hausse. Le prix du carburant a connu une hausse de plus de 10% en moins de deux mois au Togo

Tags: ,

Laissez un commentaire

Weboy

*