|

Mgr Barrigah gaspille l’argent du Togo dans la tournée inutile en Europe

image_pdfimage_print

L’entreprise » CVJR tourne ces derniers temps au ralenti. Après la phase des dépositions des plaintes, la Commission Vérité, Justice et Réconciliation (CVJR) que préside l’Evêque d’Atakpamé, Mgr Nicodème Barrigah, est entré en coma. Il était convenu au départ qu’au plus trois mois après la phase des dépositions des plaintes, la commission passerait à celle des audiences publiques. Mais jusqu’à présent rien n’est fait. Malgré les discours lénifiants du prélat, tout semble montrer que plus rien n’avance. C’est compréhensible, l’homme de Dieu est un adepte de la politique de l’autruche. Après avoir sollicité en vain l’aide de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC), le prélat a pris son bâton de pèlerin pour aller demander en Europe la collaboration de la diaspora togolaise. Depuis la semaine dernière, l’Evêque est en tournée dans plusieurs capitales européennes pour rencontrer les compatriotes en vue de les persuader de contribuer au succès du projet de réconciliation de la CVJR.

De toutes les façons, notre prélat et ses collaborateurs ont du pain sur la planche. Ils vont devoir dépenser beaucoup de salive et d’énergie pour convaincre ceux qui ont franchi les océans pour fuir la misère ou les répressions instaurées par le clan Gnassingbé depuis 44 ans. Nombre de ceux que le prélat rencontrerait ont sans doute fui ce pays pour échapper aux assassinats ou aux exactions et certains ont subi les pires formes de torture, parfois emprisonnés à cause de leurs opinions. Ce n’est pas un certain Folikpo, qui a séjourné l’an dernier à la prison civile de Lomé, qui dirait « Amen » à l’appel de Mgr Barigah. Cette tournée est une occasion pour Mgr Barrigah de s’offrir gracieusement du tourisme et gaspiller l’argent du Togo dans une tournée de fiasco.

source: Le Correcteur 258

Laissez un commentaire

WordPress

*