|

MESSAGE DU PRESIDENT NATIONAL DE L’ANC à l’occasion du 27 avril 2012

image_pdfimage_print

MESSAGE DU PRESIDENT NATIONAL DE L’ANC

à l’occasion du 27 avril 2012

Le 27 avril 1958, la communauté internationale, sous l’égide de l’Organisation des Nations Unies, s’est résolument et pleinement impliquée pour assurer la transparence, l’équité et la crédibilité du scrutin qui a conduit notre pays, le Togo, à la souveraineté internationale, le 27 avril 1960.

Aujourd’hui, 54 ans après ce scrutin mémorable, le constat est accablant. Notre pays se trouve dans un état lamentable. Notre pays régresse dans tous les domaines. Notre pays s’illustre par des processus électoraux ubuesques, organisés dans un système électoral verrouillé de manière à reproduire à l’infini, des ‘’victoires’’ frauduleuses qui débouchent sur des contestations populaires réprimées dans le sang. Tout ceci sous le regard indulgent d’une communauté internationale peu regardante sur les moyens funestes mis en œuvre par ceux qui détruisent le Togo.

Togolaises, Togolais,

Mes Chers Compatriotes,

En ce jour du 27 avril 2012, la célébration du 52ème anniversaire de la Fête Nationale de l’indépendance de notre pays m’offre l’occasion de rappeler avec fierté, la lutte âpre et déterminée que les pères fondateurs de la nation et de la République togolaises, ont menée pour affranchir notre pays du joug colonial.

Il nous revient aujourd’hui, de mener avec courage et sans défaillance, la même lutte acharnée, pour libérer le Togo de la dictature implacable qui empêche l’épanouissement et le bien-être du peuple togolais.

C’est le sens de l’engagement de notre parti l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC).

C’est le sens de l’engagement du Front Républicain pour l’Alternance et le Changement (FRAC).

C’est le sens de l’engagement du Collectif Sauvons le Togo (CST).

C’est le sens de l’engagement des populations togolaises mobilisées pour le changement.

C’est donc ensemble que nous devons empêcher la destruction de notre pays dont les richesses sont livrées au pillage et à la dilapidation par un pouvoir illégitime qui contraint les populations togolaises à la pauvreté, à la misère et au dénuement, un pouvoir qui foule au pied les revendications légitimes des étudiants et des travailleurs, un pouvoir qui se maintient par la violence, la terreur et la fraude électorale.

C’est ensemble que nous devons résister aux usurpateurs et aux imposteurs de tout acabit, aux manipulateurs et falsificateurs de l’histoire de notre pays, aux négationnistes, aux tortionnaires, aux faussaires et autres criminels.

C’est ensemble que nous devons combattre la corruption, l’injustice, la mal gouvernance, l’impunité, les violations de la Constitution et des lois, les actes de torture et autres traitements inhumains et dégradants, les violations des droits et libertés des citoyens.

C’est ensemble que nous devons mettre fin à l’instrumentalisation des institutions et en finir avec l’arbitraire, le déni de justice et le non-droit.

Mes Chers Compatriotes,

Tout en recherchant résolument les voies d’un réel assainissement du climat politique, nous devons nous battre pour obtenir, avant l’organisation d’un nouveau scrutin au Togo, l’adoption et la mise en œuvre consensuelles des réformes politiques ainsi que l’amélioration du cadre électoral.

Voilà pourquoi, en ce jour anniversaire de la vérité des urnes du 27 avril 1958, alors que des décennies durant, le régime RPT s’est évertué à vider les élections de tout leur sens, je voudrais inviter la communauté internationale à s’investir davantage, en amont et en aval, dans les élections qu’elle finance au Togo, et à éviter d’être complaisante face à un pouvoir qui, en l’absence de tout consensus, s’obstine à précipiter une fois encore la classe politique et les populations togolaises dans un processus électoral frauduleux et porteur de contestations et de violences.

Pour terminer, je voudrais, en ce jour où nous rendons un vibrant hommage à tous les artisans, compagnons et martyrs de notre indépendance, réitérer l’appel de l’ANC, du FRAC et du CST à chacun de nos concitoyens pour que, dans un sursaut patriotique ultime, toutes les filles et tous les fils de ce pays se mobilisent en vue :

de mettre définitivement fin à la dictature,
d’ouvrir la voie à la liberté, à la justice et au progrès pour tous
et d’instaurer l’Etat de droit, la démocratie et la bonne gouvernance dans notre cher pays le Togo.

L’Eternel bénisse le Togo et le Peuple Togolais !

ABLODE ! ABLODE ! ABLODE GBADJA !

Lomé, le 27 Avril 2012

Jean-Pierre Fabre

La barbarie et la sauvagerie n’ont pas eu raison de militants de l’ANC. Ils étaient des dizaines de milliers à prendre part, à la plage du Changement, au pique-nique organisé par les Fédérations ANC de Lomé commune et du Golfe.

Tags: , , ,

Laissez un commentaire

WordPress Blog

*