|

Message de vœux du Président National : JP Fabre invite Faure G. et le gouvernement à "réunir rapidement les conditions d’un apaisement sociopolitique (…)"

image_pdfimage_print

jp-fracMes chers compatriotes,

Au moment où nous nous préparons à entrer dans une nouvelle année, je voudrais, au nom de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC), de son Bureau National et en mon nom propre, souhaiter à chacun et à chacune de vous, une bonne et heureuse année. Je forme le vœu ardent que 2013 soit pour nous tous une année de quiétude et de progrès, une année d’accomplissement et de bénédiction. Je reste convaincu que, par nos efforts constants, notre mobilisation permanente et notre ferme détermination, 2013 verra s’écrire l’épilogue de la crise qui mine notre pays depuis des décennies.

L’année 2012, qui s’achève, reste essentiellement marquée, nous le déplorons, par le refus obstiné du régime RPT d’ouvrir le vrai dialogue tant attendu par les populations togolaises, pour permettre l’adoption ainsi que la mise en œuvre effectives et consensuelles des réformes politiques préconisées par l’Accord Politique Global (APG) signé en 2006 par toute la classe politique.

Depuis la signature de cet Accord, nous n’avons de cesse d’attirer l’attention du gouvernement, des acteurs politiques et de la communauté internationale sur la nécessité d’opérer rapidement les réformes constitutionnelles et institutionnelles et de mettre en œuvre les recommandations des missions d’observation électorale de l’Union Européenne, afin d’amener notre pays sur la voie de la démocratie, de l’Etat de droit et de la bonne gouvernance.

Tout au long de l’année 2012, qui est constitutionnellement une année électorale, c’est en vain que l’ANC a interpelé le gouvernement sur l’urgente nécessité de prendre des mesures courageuses et volontaires, destinées à apaiser les tensions sociopolitiques et à instaurer un climat politique favorable à un dialogue structuré, franc, serein, qui doit aboutir à un accord politique permettant, notamment, l’organisation d’élections dont les résultats seront acceptés par tous.

Empêtré dans sa logique de conservation du pouvoir à tout prix, le régime RPT s’est employé à pousser notre pays dans une impasse dont seul le Chef de l’Etat porte l’entière responsabilité. En effet, non content de se constituer en chef de parti et de conduire les affaires du pays de manière partisane, le Chef de l’Etat abuse du pouvoir d’Etat, cultive l’impunité, cautionne l’injustice, piétine la Constitution et encourage l’arbitraire, en manipulant toutes les institutions de la République sans exception.

Au total, la violation des droits et libertés des citoyens se poursuit impunément. Le pillage systématique des ressources du pays, par une infime minorité au détriment de la grande majorité des Togolais, continue d’entretenir une mal gouvernance notoire, qui détruit l’économie nationale et maintient délibérément les populations dans la misère, la pauvreté et le dénuement. Les réformes politiques, préconisées par l’APG, restent lettres mortes. A cela vient s’ajouter la fin de la législature en cours qui, malgré les tentatives de rafistolage d’une Cour Constitutionnelle aux ordres, finit par anéantir les maigres sources de légitimité du régime. Pendant ce temps, la communauté internationale donne l’impression de pousser le Togo vers la réédition des élections calamiteuses de 2005.

Mes chers compatriotes,

Aujourd’hui plus que jamais, pour sortir de l’impasse, le Chef de l’Etat et le gouvernement se doivent de réunir rapidement les conditions d’un apaisement sociopolitique, en tenant compte des revendications contenues dans la plate-forme citoyenne du Collectif ‘’SAUVONS LE TOGO’’.

Ce faisant, le Chef de l’Etat et le gouvernement apporteront la preuve de leur volonté de prendre la juste mesure de la profonde crise politique qui bloque le développement de notre pays et de tout mettre en œuvre pour y apporter des solutions idoines, justes et durables.

Nous appelons la communauté internationale et tous les partenaires de notre pays, à soutenir un processus consensuel de sortie de crise au Togo, au lieu d’accompagner le gouvernement dans ses tentatives de coup de force électoral que traduisent les récentes mesures unilatérales, antidémocratiques et anticonstitutionnelles.

La communauté internationale doit prêter une oreille attentive aux aspirations profondes et aux préoccupations légitimes du peuple togolais, de la classe politique ainsi que des associations de défense des droits de l’homme qui ont souffert des décennies durant et souffrent encore des nombreuses dérives du régime RPT à tous les plans.

Au cours de cette année 2012, les violations des droits de l’homme ainsi que des situations dans lesquelles l’instrumentalisation de la justice à des fins politiciennes est flagrante, se sont amplifiées. Les faits les plus marquants concernent les violences policières gratuites, la pratique systématique de la torture dans les lieux de détention, la falsification du rapport de la CNDH, la confiscation abusive des fonds des commerçants des marchés de Lomé, l’affaire dite d’escroquerie internationale.

Il est temps que la communauté internationale rende justice au Togo en soutenant résolument le peuple togolais dans sa quête légitime d’adoption et de mise en œuvre consensuelles des réformes politiques.

La communauté internationale évitera ainsi à notre pays, les situations dramatiques qu’il a connues par le passé, avant, pendant et après des élections mal préparées.

A l’aube de l’année 2013, tels sont nos vœux pour notre cher pays, le Togo.

Nous demeurons convaincus que les populations togolaises qui, dans leur ensemble, comprennent et appuient nos actions, n’entendent plus se laisser entraîner dans des élections sans lendemain.

Nous saisissons cette occasion pour renouveler à vous tous, chers compatriotes du territoire national et de la diaspora, nos sincères remerciements et nos compliments pour votre disponibilité et votre engagement citoyen pour sauver le Togo. En saluant le sens de l’honneur et de la dignité de chacun et de chacune de vous, nous vous réitérons ici, les appels patriotiques de l’ANC, du FRAC et du CST pour rester vigilants, mobilisés et résolus à empêcher toute nouvelle mascarade électorale dans notre pays.

Bonne fête et bonne année à tous.

Que Dieu bénisse le Togo et le Peuple Togolais tout entier !

Lomé, le 26 décembre 2012

Le Président National de l’ANC

Jean-Pierre FABRE

Tags: , , , ,

Laissez un commentaire

WordPress Themes

*