|

Meeting du CST et la coalition Arc-en-ciel à la Place de l’indépendance/ Agbéyomé Kodjo : « Dans les semaines à venir il y aura un dialogue ; nous irons à ce dialogue »

image_pdfimage_print

Les militants et sympathisants du collectif sauvons le Togo (CST) et de la coalition Arc-en-ciel, étaient regroupés samedi aux côtés des principaux responsables de ces deux organisations sur l’esplanade du Palais des congrès de Lomé en un meeting de sensibilisation.

Lutter pour l’obtention d’un « climat propice et normal » lors des élections à venir, tel est, selon les organisateurs, le but de cette démonstration de force. « Nous voulons participer à une élection dans un climat d’apaisement total et comme nous constatons déjà des escalades du pouvoir avec la mise en place d’une CENI illégale, il est clair pour nous que le pouvoir appuyé par l’UFC veut dans l’opacité organiser les élections », a dénoncé Me Dodji Apévon, président de la coalition Arc-en-ciel.

Le meeting, a-t-il indiqué, est organisé pour présenter aux militants le bilan de « toutes les activités de l’opposition » afin de se « projeter dans l’avenir ». Celui-ci a lancé une invitation aux « révolutionnaires de salon » et à toute « la population togolaise » à s’impliquer davantage dans la recherche de solutions à la crise togolaise en se « mobilisant davantage ».

Se mettant dans la peau d’un devin, Agbéyomé Kodjo Président national de l’Organisation pour bâtir dans l’union un Togo solidaire (OBUTS) a laissé entendre que « le dialogue » tant recherché par la classe politique togolaise était imminente, car, a-t-il révélé, dans l’entourage du chef de l’État, « les voix s’élèvent contre la méthode cavalière qui est observée dans l’organisation des élections ». « Je crois que les lignes sont en train de bouger, car je suis sûr que Faure lui-même et tous ceux qui l’entourent n’accepteront pas d’aller à une élection au rabais. Les éléments dont je dispose me permettent d’espérer que dans les semaines à venir, il y aura un dialogue ». « Nous irons à ce dialogue », a-t-il rassuré.

Il urge selon lui, de « s’entendre » sur les fondamentaux avant d’aller vers les prochaines élections. « Nous voulons que les élections soient transparentes pour réconcilier les Togolais et avoir une nation forte où tout le monde est à l’aise et je suis dans l’espérance que le collectif sauvons le Togo et la Coalition Arc-en-ciel seront invités à aller à un vrai dialogue où on parlera du code électoral, de découpage, de la limitation de mandat », a-t-il espéré.

Bernard A.

afreepress

Tags: , , , , ,

Laissez un commentaire

WordPress Themes

*