|

Manifestations/Politique : Les femmes du Collectif "Sauvons le Togo" encore dans les rues de Lomé ce jeudi, dans le calme

image_pdfimage_print
image_pdfimage_print

Les femmes du Collectif « Sauvons le Togo » (CST) ont encore battu le pavé ce jeudi dans les rues de Lomé, après leur manifestation du 20 septembre dernier, a constaté un journaliste de l’Agence Savoir News.

Parties de la place de la Colombe de la paix, les manifestantes – vêtues pour la plupart de rouge- ont parcouru les rues de la capitale, tout en passant par le carrefour Deckon avant de chuter à la place (…..) (en face de l’Hôtel de la paix).

Sur des banderoles brandies par certaines manifestantes, on pouvait lire : « Nous femmes, exigeons une alternance démocratique tout de suite », ou « pas d’élections sans consensus ».

A la tête du cortège bien encadré par des forces de l’ordre, on notait la présence de Me Isabelle Améganvi, porte-parole des femmes du CST.

Nous avons aligné le 20 septembre dernier, une panoplie de revendications. Non seulement, les autorités font fi de ces revendications, mais depuis trois mois la situation devient encore plus grave. Donc c’est un deuxième avertissement que nous donnons à nos autorités. A travers cette marche, les femmes disent aux autorités qu’elles en ont marre », a déclaré à l’Agence Savoir News Me Isabelle Améganvi.

« En tout cas, si nos autorités continuent de faire la sourde oreille, les femmes seront obligées de donner un troisième avertissement. Et le troisième avertissement sera assez spécial », a-t-elle averti.

Les femmes du CST dénoncent pêle-mêle « la mal gouvernance, la vie chère, l’instrumentalisation des associations féminines dont les responsables s’emploient à soutenir les dérives du régime en sacrifiant les intérêts des femmes et le non respect des droits de l’Homme, particulièrement les droits de la femme ».streaming Okja

Cette marche s’inscrit dans le cadre d’une opération baptisée « les derniers tours de Jéricho », déclenchée par le CST. Des journées de prières et de jeûne ont été organisées les 3, 4 et 5 décembre. Le Collectif « Sauvons le express vpn Togo » a appelé à de nouvelles manifestations les 10, 11 et 12 janvier à Lomé et à l’intérieur du pays pour exiger une « concertation » devant déboucher sur « un accord politique avec les différents acteurs de la vie politique nationale ».

Lancé le 4 avril dernier, « Sauvons le Togo » – un regroupement de partis politiques de l’opposition et de la société civile – a déjà organisé plusieurs manifestations à Lomé et à l’intérieur du pays. FIN

Junior AUREL

savoirnews

Tags: , , , , ,

Laissez un commentaire

Free WordPress Theme

*