|

Manifestations du collectif "Sauvons le Togo" : La CDPA condamne la "répression" des manifestants

image_pdfimage_print

La Convention Démocratique des Peuples Africains (CDPA, opposition) de Léopold Gnininvi a condamné jeudi, la « répression qui s’est abattue sur les manifestants pacifiques » lors des manifestations organisées mardi et mercredi par le Collectif « Sauvons le Togo ».

Ce Collectif avait déclenché trois jours de manifestations. Elles ont démarré mardi par une marche suivie de sit-in à Dékon à laquelle ont pris part des milliers de partisans et sympathisants de ce collectif. Certains manifestants ont même passé la nuit sur cette place. Mercredi, les manifestants ont été vite dispersés par des forces de l’ordre à coups de gaz lacrymogène. Ce jeudi, le rassemblement prévu à la place Dékon, n’a pas eu lieu, en raison de la présence des forces de l’ordre. le calme est également revenu dans certains quartiers chauds de la capitale.

selon la CDPA, « la participation sans précédent des togolais et des togolaises à ces manifestation traduit la pertinence et la légitimité des revendications du Collectif Sauvons le Togo, qui sont aussi celles de l’ensemble des forces œuvrant pour l’alternance et la démocratie au Togo ».

« Au-delà de leurs appartenances politiques, les togolais ont recouru à un moyen légal en démocratie pour se faire entendre d’un pouvoir qui les y a contraints. Dans un système démocratique digne de ce nom, le pouvoir devrait entendre ces cris de désespoir et donner satisfaction à des revendications légitimes », souligne la CDPA dans une déclaration transmise à l’Agence Savoir News.

Le parti dirigé par M.Gnininvi « demande encore une fois au Président de la République de prendre ses responsabilités devant l’histoire, en commanditant une enquête sur les violences des forces de l’ordre et les évènements qui se sont produites les 12 et 13 juin et en ouvrant sans délai des discussions avec la classe politique et la société civile pour aboutir aux réformes globales nécessaires au Togo ».

Rappelons que le collectif « Sauvons le Togo » a appelé à une journée « Lomé mort » vendredi. FIN

Edem Etonam EKUE

savoirnews.net

Tags:

Laissez un commentaire

Weboy

*