|

L'Union africaine ne veut pas de Christine Lagarde mais un africain pour diriger le FMI

image_pdfimage_print

NAIROBI — L’Union africaine (UA) a estimé dans un communiqué que la direction du Fonds monétaire international (FMI) doit revenir à un non-Européen, et plus particulièrement à un Africain.

« L’Union africaine estime qu’il est temps à présent pour un non-Européen, particulièrement un Africain, d’être à la tête du FMI », selon ce communiqué daté de mercredi.

« Il est devenu nécessaire de mettre un terme à l’accord informel selon lequel le directeur du FMI devrait être Européen », poursuit l’Union africaine.

« Sélectionner un non-Européen, et plus particulièrement quelqu’un issu d’un pays en voie de développement, permettrait d’amplifier la voix et la représentation de ces pays au sein du FMI », ajoute-t-elle.

La ministre française de l’Economie Christine Lagarde est officiellement candidate à la succession de Dominique Strauss-Kahn qui a démissionné après avoir été accusé de crimes sexuels aux Etats-unis.

C’est la première fois depuis l’annonce de la démission de M. Strauss-Kahn que l’Union africaine demande aussi ouvertement la fin de la convention, non écrite, qui prévoit que le dirigeant du FMI soit forcément européen.

Cette convention tient depuis 1946, grâce à l’appui des Etats-Unis qui monopolisent la présidence de la Banque mondiale.

source: AFP

Laissez un commentaire

Weboy

*