|

Lomé est l’une des villes "les plus indigences en arts publics" dans la sous-région, selon l’artiste plasticien togolais Cham

image_pdfimage_print

La capitale togolaise est l’une des villes « les plus indigences en arts publics » dans la sous-région, a estimé jeudi soir l’artiste plasticien togolais Cham lors d’une conférence public à l’Institut Goethe sur le thème « l’art ou le défi de la ville intelligente », a constaté l’Agence Savoir News.

L’art public désigne une œuvre d’art placée dans un espace public et qui est la représentation des monuments et des objets d’arts dans la ville, dans l’espace public qui est mis à la disposition de passants, de citoyens ou du voyageur.

Plusieurs étudiants de l’Université de Lomé et écrivains étaient présents à cette conférence.

Selon Cham, la thématique de la conférence vise notamment à mener la réflexion sur la place de l’art public dans la ville, notamment dans le contexte des grands travaux entamés depuis quelques mois dans la capitale togolaise.

Pour Cham, le plus important est de se questionner sur la manière dont la ville est en train de se construire : « Quand je dis la manière, c’est la mise en art de la ville ».

« Il est important de placer l’art public dans son contexte historique : s’interroger sur la manière dont l’homme a commencé à écrire son histoire à travers les monuments », a-t-il souligné.

« Lomé est l’une des villes les plus indigences en art dans la sous-région par rapport à Cotonou, à Ouagadougou et à Accra. On est vraiment en arrière. Nous avons du travail et cela ne peut se faire qu’avec le concours de tous les acteurs », a précisé Cham.

Outre l’expertise des architectes et urbanistes, les artistes plasticiens doivent également donner leurs avis, a-t-il indiqué.

« Quand un citoyen se sent bien dans sa ville, il devient un acteur important et décisif du développement durable », a ajouté Cham.

Rappelons que Cham a été formé à l’Ecole de beaux-arts de Paris. Il est également professeur à l’Université de Lomé, à l’Ecole Africaine de Métiers d’Architecture et de l’Urbanisme (EAMAU) et à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Sénégal). FIN

Lambert ATISSO

savoirnews.net

Tags: , , ,

Laissez un commentaire

Free WordPress Themes

*