|

Loi organique portant de 81 à 91, le nombre de députés : Le CAR dénonce un redécoupage "injuste" et "inéquitable"

image_pdfimage_print

Le gouvernement a examiné et adopté le 30 avril dernier en Conseil des ministres, un avant-projet de loi organique portant de 81 à 91, le nombre de députés pour la prochaine législature.

Selon le gouvernement, cet avant-projet de loi vient en application à l’article 52, alinéa 5 de la constitution togolaise, qui confère au législateur, le pouvoir de fixer le nombre de députés à l’Assemblée nationale.

« La volonté du gouvernement de corriger certaines disparités, la prise en compte des souhaits exprimés par la classe politique, la CVJR, la recommandation des missions électorales notamment de l’Union européenne ont conduit à cette proposition de l’accroissement du nombre dé députés à l’Assemblée nationale », avait souligné le gouvernement.

Ce texte est boudé depuis quelques jours dans le rang de l’opposition. Ce lundi, c’est le Comité d’Action pour le renouveau (CAR, deuxième parti d’opposition) qui est monté au créneau lors d’une conférence pour dénoncer le caractère « injuste » et « inéquitable » de cette loi.

« Nous avons entendu le communiqué du gouvernement, après son conseil des ministres fixant le nombre de députés à 91 (…). Nous nous sommes aperçus de manière alarmante et choquante que des préfectures comme le Yoto et l’Amou qui ont des acquis depuis des années, depuis que nous faisons des élections législatives dans ce pays, ont vu leur nombre de députés réduit de 3 à 2 », a indiqué Me Dodji Apévon, le président du CAR.

« Au même moment, on gardé les acquis pour d’autres préfectures. Par exemple des préfectures comme Tchamba et Golfe, n’ont pas été traitées de manière équitable », a-t-il souligné.

« Nous voulons attirer votre attention sur ce phénomène et dire avec beaucoup de force, avec vigueur que si ces anomalies ne sont pas corrigées, nous allons au devant des difficultés énormes », a averti Me Apévon.

Rappelons que les prochaines élections législatives sont prévues en octobre prochain. Les dernières législatives remontent à octobre 2007. Ce scrutin avant été remporté par le Rassemblement du Peuple Togolais (RPT, le parti au pouvoir). avec 50 députés.

L’Union des Forces de Changement (UFC, opposition) de Gilchrist Olympio et le CAR ont décroché respectivement 27 et 4 sièges. FIN

Junior AUREL
savoirnews.net

Tags: , , ,

Laissez un commentaire

Weboy

*