|

LETTRE DU CVU DU 19 MARS 2011 A LA JEUNESSE TOGOLAISE : LE RENDEZ VOUS DES BATISSEURS

image_pdfimage_print

Le 19 mars 2010 naissait le CVU au lendemain du scrutin présidentiel du 04 mars 2010 qui a vu le sacre de la contre vérité des urnes au Togo. Douze mois se sont écoulés, et comme il fallait s’y attendre, Faure GNASSINGBE et la Nomenklatura sont plus que jamais confrontés aux fâcheuses conséquences de leur gouvernance surannée, axée sur l’arbitraire et le crime.
Tout au long de ces douze mois, l’équipe du CVU a essayé d’accompagner la Résistance citoyenne togolaise à travers ses publications. L’objectif premier étant d’éveiller les consciences par la promotion de la démocratie participative. Le choix de renforcer l’espace citoyen qui est le troisième espace avait pour but d’intéresser davantage les citoyennes et citoyens togolais au devenir de la Terre de nos Aïeux, afin qu’ils influent librement et positivement sur les compartiments variés de la vie publique nationale.

La Libération Nationale tant escomptée par tous est loin d’être notre partage une année après le début de la Résistance citoyenne. La détresse de notre peuple est davantage plus profonde tandis que la triple crise éthique, identitaire et managériale à laquelle est confronté notre pays a atteint son paroxysme. Le déficit de moralité est à son comble, et le cynisme a pris le pas sur l’éthique au cœur de l’action politique. A la grande pauvreté matérielle se superpose lourdement la pauvreté morale et spirituelle grevée de la perte du sens commun, avec l’effondrement de toutes les vertus cardinales. Les gardiens de la vertu sont silencieux et impassibles à la désespérance sociale du peuple qui meurt dans l’indifférence totale de Faure GNASSINGBE et ses affidés. Plus de sens des limites ! L’aliénation de la République au détriment du bon sens sans cesse galvaudé, est désormais la méthode de gouvernance privilégiée.
Au lieu d’être normé par la Constitution de la République, le Pouvoir RPT/AGO se veut normatif et plus que jamais destructeur de la dignité humaine. En témoigne son virage de trop avec le projet de loi liberticide et anticonstitutionnel sur les manifestations publiques adoptées le 02 mars 2011 en conseil des ministres. Et pour couronner le tout, Faure GNASSINGBE a opté pour la barbarie policière à travers la stratégie de la terreur afin d’annihiler toute velléité contestataire dans le pays.
Le bilan provisoire de cette violence d’Etat déployée le jeudi 17 mars 2011 est lourd : violences sur des manifestants aux mains nues et des populations riveraines dont une femme enceinte et un enfant, plusieurs blessés graves, arrestation d’une soixantaine de personnes avec déni de l’immunité parlementaire au député Robert OLYMPIO de l’UFC, apparenté ANC. Ainsi dans l’océan de la vie nationale, il n’y a plus de phare et les jeunes sont sans repère, désorientés et perdus.

Devant l’exigence accrue de liberté des peuples confirmée par le vote de la résolution du 17 mars 2011 de l’ONU sur la Libye : « Autorise les Etats membres (..) à prendre toutes les mesures nécessaires (..) pour protéger les civils et les zones peuplées par des civils sous la menace d’attaques », il appartient au Peuple togolais et spécialement à sa jeunesse de se mettre sans délai en mouvement pour défendre ses droits humains et constitutionnels inaliénables en renvoyant dans les oubliettes de l’histoire le régime dictatorial de Faure GNASSINGBE.

Jeunesse togolaise, point d’affolement ni de désolation ! L’heure est venue pour que tu réalises mieux ce que tu peines à réaliser depuis toujours. Après 50 années de miel amer des indépendances, voici venu le temps réfléchi des interdépendances africaines. Ces interdépendances sont avant tout nationales avant d’être continentales et constituent le ciment de la renaissance de nos peuples. Les jeunes tunisiens et égyptiens sont aux avant pôles. Il t’appartient donc d’assumer la place qui est tienne pour être au rendez vous de l’histoire. Tu dois donc transcender les clivages pour privilégier les seules lignes de force de changement et d’alternance démocratique au Togo.

Jeunesse togolaise, en ton âme sommeille l’histoire millénaire de l’Afrique et sur ton front luit la promesse d’Or de l’Humanité des pères fondateurs du Togo. Tu es la mémoire vivante du déchirant paradoxe de l’Afrique meurtrie et spoliée par les vautours de tous acabits, mais aussi tu es le reflet du sphynx kamite. Il est venu le temps que tu découvres qui tu es et quel est ton destin !
Jeunesse togolaise, il est venu le temps de l’audace, audace de patriotisme et de panafricanisme. Par ta prise de conscience et ton engagement sans délai, tu libéreras le potentiel de créativité en toi enfouie pour ouvrir le chemin de la renaissance africaine et de la prospérité partagée. C’est cette libération d’énergie créatrice positive qui seule peut faire reculer les frontières de l’inacceptable et du crime couvertes par la triple pauvreté matérielle, morale et spirituelle à laquelle est confronté notre peuple.
Jeunesse togolaise, les grands destins se taillent dans la pierre de l’épreuve, et ta traversée de désert plus de quatre décennies durant a pour but de faire émerger ta quintessence pour retourner le cours de l’histoire de la Terre de nos Aïeux.
Filles et Fils du Togo, qu’importent les masques que chacun de vous désire porter au Bal des Bâtisseurs, seul compte le don des talents enfouis en chacun de vous à la Mère Patrie ! Elle vous invite à vous armer du tryptique du bâtisseur, à savoir la Foi, l’Intrépidité et le Dépassement de soi pour entonner à l’unisson l’ode à la Libération Nationale.
Jeunesse togolaise, voici venue l’heure des retrouvailles pour construire ensemble dans la solidarité et la joie partagées la Splendide République Togolaise rêvée par les pères fondateurs.
Jeunesse togolaise, lève et jette toi dans l’arène tel un invincible guerrier pour rendre à la Mère Patrie sa dignité bafouée par les fauves qui la spolient impunément.
Jeunesse togolaise, lève toi et rayonne de lumière sur le Togo, l’Afrique et le monde !
Le CVU est convaincu qu’il est enfin arrivé le temps de dépasser l’adversité stérile et improductive pour fédérer toutes les énergies positives, et relever de l’abîme le Togo. Pour le CVU, l’heure a sonné pour que Faure GNASSINGBE rende librement ou par contrainte son tablier dans l’intérêt supérieur de la paix sociale au Togo.

Dr Edem Atsou KWASI Sylvestre APEDO
Secrétaire International Provisoire Trésorier International Provisoire

Laissez un commentaire

Premium WordPress Themes

*