|

Les grands chantiers des routes font 2 morts à Lomé

image_pdfimage_print

Un accident de travail s’est produit ce matin à Lomé. Il a fait deux morts et aucun blessé n’est signalé. L’accident s’est déroulé très tôt ce matin aux environs de 7h 30 au niveau du Collège Notre dame des Apôtres, non loin de la Gendarmerie nationale. Les nommés Aklassou Koami, maçon et Yénoussou koffi, manœuvre – ce dernier n’a été recruté seulement qu’hier- sont morts dans l’accident. Ils travaillaient pour la société UGB, une sous traitante de la société Sogéa-Satom qui intervient dans la réfection des voies à Lomé. Ils fouillaient le sol près du Collège NDA quand le mur s’est affaissé sur eux. Ils ont été littéralement broyés par le mur et étaient complètement défigurés quand on a réussi à les extraire  des décombres.

Entre les pleurs et les larmes, le chef personnel de la société qui les emplois, M. Azoti Essohouna a accepté livrer quelques  mots : « On commencé le travail depuis hier matin. Vu le danger du travail, on a travail la nuit dernière afin de bloquer le mur ce matin avec la dalle mais malheureusement on n’a pas pu atteindre notre objectif », dira –t-il.

L’étroitesse entre les rues et les habitations et la fragilité du sol, un sol marin seraient les causes de l’accident.

« C’est des hommes qui ont perdu leurs vies, je ne suis pas content de vivre cette situation. C’est des hommes responsables qui aujourd’hui sont sortis de leurs familles comme ça. Je déplore ce qui s’est passé », a conclut M. Azoti.

Seule une enquête en bonne et due forme situera les responsabilités des uns et des autres dans ce drame qui a encore endeuillé des familles togolaises. Il est difficile de supporter cette situation dans un pays où l’assurance sociale est inexistante. Des pères de familles, certainement,  qui sont sortis chercher de quoi nourrir leurs progénitures ne reviendront jamais à la maison laissant parfois des veuves et des orphelins. A la charge de qui ? En ces temps de crise où les valeurs d’entraide  reconnues à l’Afrique  se sont effritées.

Source: www.togonecrologie.com

Laissez un commentaire

WordPress Blog

*