|

Le Togo et le Bénin signent un accord de coopération environnementale

image_pdfimage_print

Les catastrophes naturelles sont aujourd’hui des phénomènes courants dans le monde. Le Togo et le Benin, deux pays frontaliers, ont décidé de créer un cadre de concertation en vue de résoudre les problèmes communs liés à l’environnement dans les deux pays.

C’est dans ce cadre qu’une rencontre des acteurs de l’environnement des deux pays a eu lieu le vendredi 16 mars 2012 à Lomé. Rencontre au cours de la quelle, un accord de coopération a été conclu entre le Togo, représenté par son Ministre de l’Environnement et des Ressources Forestières, et le Bénin, représenté par son Ministre de l’Environnement, de l’Habitat et de l’Urbanisme.

La prévention et la lutte contre les catastrophes naturelles, l’adaptation de l’agriculture et des écosystèmes aux changements climatiques, la promotion et le développement des énergies renouvelables, la gestion durable des ressources en eau, des ressources forestières, voilà entre autres l’intérêt commun qui a poussé les deux gouvernements à signer cet accord de coopération. Les deux pays s’engagent ainsi à promouvoir et à développer, au travers des concertations permanentes la coopération en vue d’identifier les solutions aux problèmes environnementaux.

Pour le ministre togolais de l’environnement et des ressources forestières, Kossivi AYIKOE, cet accord, reflète la volonté des deux pays à faire face aux préoccupations environnementales dans le but d’assurer un développement durable aux générations futures. Cet accord, selon lui, « a circonscrit, entre autre, les domaines de coopération et d’actions relatives à l’adaptation de l’agriculture aux changements climatiques, à la gestion des ressources forestières et eau…et de surface et du sous-sol. Pour finir, il a émis le vœu que cet accord concrétise la coopération Sud-Sud pour le bonheur et le développement des deux pays. »

Son homologue béninois, Blaise Onésiphore AHAN HANZOGLELE, a lui, invité les deux pays à créer des conditions propices à l’application effective de cet accord. Il a ajouté que « La mise en œuvre de cette plate forme de coopération, qui constitue une lutte contre l’érosion côtière et la gestion durable des ressources naturelles auxquelles fait face chacun des pays, urge.»

radiolome.tg

Tags: , , ,

Laissez un commentaire

WordPress

*