|

Le riz de la Société Elysée Cotrane est sans danger

image_pdfimage_print

L’Association Togolaise des Consommateurs (ATC) confirme que la consommation du riz supposé hautement toxique, importé par la société Elysée Cotrane est sans danger.

L’information a été donnée aux journalistes le mercredi 14 septembre 2011, dans un communiqué, au siège de l’Association à Lomé.

Voici le contenu du communiqué :

« Communiqué de presse relatif aux résultats des analyses du riz de la Société Elysée Cotrane

Dans le cadre de l’affaire du riz supposé hautement toxique, débarqué le 08 Août 2011 au Port Autonome de Lomé (PAL) par la Société Elysée Cotrane, l’Association Togolaise des Consommateurs (ATC) a adressé le 22 Août 2011, une requête à la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) afin de coordonner une expertise indépendante pour fixer l’opinion publique sur la qualité de Le riz avec les institutions suivantes :

– l’Ecole Supérieure des Techniques Biologiques Alimentaires (ESTBA)
-l’Institut National d’Hygiène (INH)
-l’Institut Togolais de Recherche Agronomique (ITRA).

Malgré les assurances données par la Société importatrice et le Ministère du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé pour rassurer les consommateurs sur la bonne qualité du produit, une polémique s’en est suivie à travers les medias jetant le doute dans l’esprit des consommateurs.
Ainsi donc, le Samedi 09 Septembre 2011, après plusieurs jours de travail, les laboratoires chargés de cette expertise ont rendu le rapport des analyses à la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH).

Selon les résultats de cette expertise d’analyse effectuée sur huit (8) prélèvements composites du riz dans 2 magasins de la zone portuaire (Magasin C et Magasin EMATO), il ressort que le riz incriminé a été traité par fumigation à l’aide de phosphore d’aluminium (Fumitoxin), un produit de lutte contre les ravageurs des produits alimentaires autorisé de part le monde.

Partant de ces résultats gui émanent de données scientifiques vérifiables, les Directeurs de l’ESTEBA et de l’ITRA ont tous affirmé que le riz incriminé est de qualité satisfaisante et que le résultat obtenu montre qu’aucun des 8 échantillons ne présente de trace d’aluminium supérieur à la norme. En dehors des analyses physicochimiques sur l’ensemble des échantillons prélevés, les analyses bactériologiques ont révélé que le riz ne contient ni de moisissures, ni de levure, ni de germes pathogènes.
Eu égard aux résultats présentés par ces institutions dans le cadre de l’expertise indépendante diligentée sous la coordination de la CNDH, l’ATC informe les consommateurs et la population que le riz analysé ne> présente aucun danger pour la consommation.

L’ATC remercie la CNDH, l’ESTEBA, l’INH, l’ITRA, les Medias et toutes les bonnes volontés qui ont contribué à l’aboutissement de cette contre expertise.

Profitant de l’occasion, l’Association Togolaise des Consommateurs se dit très préoccupé des manquements graves constatés à ce jour dans le système de contrôle des produits alimentaires et autres articles de consommation courante au Togo. A cet effet, elle demande expressément la mise en place d’un cadre technique interministériel du dispositif national de contrôle conformément aux directives de la lettre No 0273-2005//PR du 23 Novembre 2005 du Chef de l’Etat invitant les départements ministériels en charge du commerce, de l’agriculture, de la pèche et de l’élevage, de {a santé, de {a sécurité, des douanes, de la communication, les opérateurs économiques et (es organisations de consommateurs à améliorer le dispositif de contrôle sur le plan national et dans les 5 régions économiques du Togo.

Fait à Lomé le 14 Septembre 2011

L’ATC

L’ATC pour la Qualité de la VIE »

source : radiolome

Laissez un commentaire

WordPress Themes

*