|

Le président Ouattara veut rassembler les Ivoiriens

image_pdfimage_print

Le chef de l’Etat Alassane Ouattara préside ce dimanche 7 août sa première fête de l’indépendance, quatre mois après la fin de la crise postélectorale. Le président s’est adressé samedi à ses concitoyens lors d’une intervention télévisée. Il dit « tendre la main » aux partisans de l’ex-chef d’Etat Laurent Gbagbo, dont certains sont exilés au Ghana. Le président ivoirien a avant tout tenu un discours de réconciliation.
Le président Ouattara a souhaité tendre la main à ses frères et soeurs du FPI et du LMP, La majoritéles partis de l’ex-majorité présidentielle. « Leur place est avec nous », a-t-il dit, appelant de ses voeux une Côte d’Ivoire réconciliée et rassemblée. Le chef de l’Etat a lancé également un appel au retour des Ivoiriens réfugiés à l’étranger, notamment au Libéria. Il a d’ailleurs salué le retour des officiers exilés au Ghana. C’est avec tous que se construira le pays,a -t-il dit.

La sécurité est l’autre maître mot de cette allocution présidentielle. Le président Ouattara a promis que la sécurité de tous serait garantie. Elle s’améliore de jour en jour, mais il a dit attendre encore beaucoup du gouvernement sur ce sujet.

Le président ivoirien s’est également présenté comme l’homme de la reconstruction et du redressement du pays : « Le gouvernement est au travail pour redonner de l’eau potable, de l’électricité aux Ivoiriens ». Il a promis des soins de santé gratuits, le plus tôt possible pour les plus défavorisés. « Je tiendra mes promesses : vous aurez des emplois et des financements pour vos projets », a-t-il assuré.

Evoquant l’héritage des pères fondateurs de la Côte d’Ivoire, le chef de l’Etat a parlé d’une ère nouvelle qui s’ouvrait. Un défi collectif pour bâtir ensemble un nouveau pays, avec l’aide des partenaires étrangers qui commencent à revenir.

Les célébrations du 51eme anniversaire de l’indépendance de la Côte d’Ivoire coïncident avec un deuil de trois jours décrété après l’accident de la route qui a fait le 5 août au moins 37 morts à Abidjan. Les festivités ont été limitées au strict minimum.

source:RFI

Laissez un commentaire

Free WordPress Themes

*