|

Le Premier ministre togolais ouvre la 38e assemblée générale extraodinaire de l'ACNOA

image_pdfimage_print

LOME (Xinhua) – Le Premier ministre togolais Gilbert Houngbo a présidé la cérémonie d’ouverture de la 38e assemblée générale extraordinaire de l’Association des comités nationaux olympiques de l’Afrique (ACNOA).
Le Premier ministre togolais Gilbert Houngbo a présidé la cérémonie d’ouverture de la 38e assemblée générale extraordinaire de l’Association des comités nationaux olympiques de l’Afrique (ACNOA) marquant le trentième anniversaire de cette organisation lundi dans la capitale togolaise, a constaté l’Agence Xinhua.

Cette rencontre s’est ouverte en présence des délégations des comités olympiques des 53 pays africains, des instances internationales de l’olympisme et des trois villes Munich ( Allemagne), Annecy (France) et Pyeong Chang (Corée du Sud) candidates à l’organisation des Jeux olympiques d’hivers 2018.

Le Premier ministre Houngbo a réitéré l’adhésion du gouvernement togolais aux idéaux de la famille olympique, indiquant que le choix de Lomé pour la célébration du 30e anniversaire de l’ACNOA est le signe d’une option de « mise à l’honneur de repères hautement symboliques ».

Le chef du gouvernement fait ainsi allusion au Togolais Anani Matthia, membre fondateur et premier président de l’ACNOA, créée en juin 1981, et en l’honneur de qui cette organisation entend construire au Togo un centre olympique moderne différent de ceux construits jusque-là dans les autres pays membres de l’ACNOA.

Au programme de cette rencontre de Lomé, il est retenu dans la journée de lundi la présentation du comité d’organisation des jeux africains de Maputo 2011, la présentation des Jeux olympiques de Londres 2012 et un exposé sur le village olympique africain de Londres 2012.

L’Assemblée extraordinaire va débattre de la question de l’ organisation des Jeux africains qui sont jusque-là à la charge du Conseil supérieur du sport en Afrique (CSSA), une instance mise en place par l’Organisation de l’unité africaine (OUA) devenue Union africaine (UA). La tendance est de confier cette responsabilité dorénavant à l’ACNOA afin d’éviter que les questions sportives soient influencées par la politique.

Elle aura également à écouter les délégations des trois villes candidates à l’organisation des Jeux olympiques d’hiver 2018 dont les délégations déjà arrivées à Lomé comportent d’anciens athlètes et des personnalités ayant marqué l’athlètisme de chacun des pays.

source:

 

 

Discours du premier ministre

 

 
Mesdames, Messieurs,

C’est un privilège pour le peuple togolais d’accueillir à Lomé nos illustres hôtes de l’Association des Comités Nationaux Olympiques d’Afrique et du Mouvement Olympique dans son ensemble. Et c’est pour moi une joie de me faire le porte-voix de tous en vous souhaitant la bienvenue mais aussi un agréable et fructueux séjour au Togo.

En faisant le choix de notre capitale pour célébrer le trentième anniversaire de votre Association et d’y tenir une Assemblée Générale Extraordinaire, vous avez opté, non seulement pour la mise à l’honneur de repères hautement symboliques, mais également pour le rappel aux souvenirs de personnalités ayant marqué de leur enthousiasme, l’organisation du regroupement olympique au plan continental. Pour cette marque d’amitié et de reconnaissance, notre gratitude va à l’Association des Comités Nationaux Olympiques d’Afrique, à ses instances dirigeantes, à son Président.

Mesdames, Messieurs,

Distingués invités

Je suis particulièrement heureux qu’à l’occasion de ces retrouvailles, notre pays constitue le point de ralliement des instances de l’olympisme africain, et du monde entier. Car le gouvernement et tout le peuple togolais adhèrent entièrement aux idéaux de la famille olympique, dont les valeurs clés trouvent écho en chacun de nous.

Nos décisions et actions en matière de politique sportive portent la marque de notre dessein d’ériger la culture de l’excellence en un repère partagé par tous, et spécialement par la jeunesse en formation, relève de demain, dans les arènes sportives, mais également dans la vie de tous les jours.

C’est à ce titre que Lomé abrite depuis 2009 le Centre Régional d’Athlétisme qui accueille des talents venus de toute la sous-région.

L’initiative de la construction dans notre capitale d’un centre olympique par l’Association des Comités Nationaux Olympiques d’Afrique nous conforte dans cette vision, et nous nous en félicitons à plus d’un titre.

En effet, par ce projet qui s’inscrit en droite ligne des choix éducatifs que nous avons opérés, le Mouvement Olympique rend surtout un tribut mérité à notre compatriote de regrettée mémoire, Anani Matthia, membre fondateur et premier Président de l’ACNOA.

Notre valeureux compatriote, dont l’engagement au service du rayonnement de l’olympisme ne s’est jamais démenti a, tout au long de sa vie, œuvré pour l’expression du dialogue fraternel comme un mode de fonctionnement privilégié, à l’instar des usages en cours dans les arènes du sport.

Mesdames, Messieurs,

La présente rencontre autour de l’olympisme représente pour nous un cadre privilégié pour réitérer notre appel à tous pour dépasser nos différences, fussent-elles politiques, idéologiques ou autres, en vue d’œuvrer au rapprochement et à la compréhension entre fils et filles d’une même nation, entre pays voisins sur un même continent, entre cohabitants d’un monde unique.

Les Togolais ont compris que lorsqu’ils décident, dans une vision commune, de prendre en main leur destinée, ils peuvent transcender les conflits récurrents qui les ont souvent détournés de l’essentiel et créer les bases d’une véritable réconciliation nationale.

C’est à cela que nous convie, par l’exemple et avec constance, le Mouvement Olympique qui prône l’engagement en faveur d’un monde de paix à travers la solidarité.

L’expérience et le vécu nous apprennent que c’est dans l’effort en direction de l’autre, dans le dépassement des clivages, dans l’ouverture à toutes les contributions que nous faisons de grands pas dans le sens des victoires collectives qui, à mon sens, représentent la plus belle et la plus noble expression du génie humain. Je me réjouis de l’occasion qui m’est offerte ici de réaffirmer notre attachement à la culture de la tolérance et de l’acceptation de l’autre, à la pratique assidue et persévérante de la réconciliation et de la solidarité. Nos succès en seront plus éclatants parce qu’ils porteront le sceau de l’union, de la communion. Et nous construirons certainement une société abordant le futur avec sérénité.

Mesdames, Messieurs,

Distingués invités,

Tout en remerciant l’ACNOA de raviver à Lomé les messages que véhicule la flamme olympique, je veux nous exhorter tous, à faire vivre ces messages dans notre vie quotidienne, à en faire le leitmotiv de toutes nos décisions et prises de positions. A ce prix, je suis convaincu que nos sociétés, nourries aux sources de la recherche de l’excellence, de l’amitié et du respect, gagneront le pari de la paix universellement partagée parce qu’individuellement vécue.

Je forme le vœu que ce rendez-vous du monde olympique dans notre pays fasse date dans l’histoire comme ayant donné lieu à des décisions réellement mises en pratique par tous en faveur du sport et de la culture de l’excellence.

C’est sur cette note d’espoir que je déclare ouverte l’Assemblée Générale Extraordinaire de l’Association des Comités Nationaux Olympiques d’Afrique (ACNOA).

Je vous remercie

Laissez un commentaire

Free WordPress Themes

*