|

Le patron du FMI ,DSK a été inculpé d'agression sexuelle par le parquet de New York

image_pdfimage_print

Le directeur général du Fonds monétaire international (FMI), Dominique Strauss-Kahn, a été arrêté samedi 14 mai à l’aéroport JFK de New York, placé en garde à vue, puis inculpé « d’agression sexuelle, de séquestration de personne et de tentative de viol » par le parquet de New York. Son avocat annonce qu’il plaidera « non-coupable ».

L’annonce de son arrestation a été donnée samedi soir par le New York Times et rapidement confirmée de source officielle. M. Strauss-Kahn, qui s’apprêtait à se rendre en Europe, a été débarqué d’un vol Air France à destination de Paris, quelques minutes avant son décollage, selon des sources officielles, puis transféré dans un commissariat de Harlem où il a été placé en garde à vue et questionné sur une plainte déposée samedi par une femme de chambre de 32 ans, travaillant à l’hôtel Sofitel situé au 45 West 44th Street, dans le cœur de Manhattan.

Selon le NYT, « il était 16 h 45 [22 h 45, heure française] quand des enquêteurs en civil de l’Autorité des ports de New York et du New Jersey ont soudainement embarqué à bord du vol Air France 23 (…) et emmené M. Strauss-Kahn en garde à vue », a déclaré John Kelly, porte-parole de l’Autorité des ports de New York et du New Jersey. « Cela s’est passé 10 minutes avant le départ prévu du vol », selon le porte-parole cité par le journal.

TÉLÉPHONE OUBLIÉ DANS LA CHAMBRE D’HÔTEL

L’enquête a été confiée à l’unité des victimes spéciales de la police de New York (NYPD), indique El Pais. Les faits qui lui sont reprochés se seraient déroulés à 13 heures, heure de New York, selon le récit donné par le porte-parole de la police new-yorkaise, M. Browne. Une femme de chambre du Sofitel serait entrée dans la chambre du président du FMI pour la nettoyer, quand celui-ci « serait sorti complètement nu de la salle de bain et aurait tenté de l’agresser sexuellement ». L’employée serait parvenue à s’échapper, prévenant des collègues et appelant immédiatement le 911.

Lorsque la police est arrivée sur les lieux, M. Strauss-Kahn ne s’y trouvait plus. Il semble être parti dans la précipitation puisque les enquêteurs ont trouvé dans la chambre son téléphone portable et d’autres effets personnels, toujours selon M. Browne. L’employée, elle, a été transportée à l’hôpital Roosevelt pour « blessures mineures », a indiqué le porte-parole du NYPD.

« NON-COUPABLE »

Ni l’entourage de M. Strauss-Kahn, ni le FMI n’ont commenté cette plainte dans l’immédiat. Interrogés par l’AFP, un porte-parole du Fonds et l’avocat de M. Strauss-Kahn à Washington ont expliqué qu’ils n’avaient aucun élément sur ces faits. Le New York Times précise que M. Strauss-Kahn sera défendu pour cette affaire par les avocats William Taylor et Benjamin Brafman. Ce dernier a indiqué dans un courriel à Reuters que son client plaidera « non-coupable ».

L’agenda du directeur du FMI risque de se retrouver fortement perturbé ces prochains jours. M. Strauss-Kahn avait prévu une visite dimanche à Berlin, où il devait être reçu par la chancelière Angela Merkel. Il devait participer lundi à une réunion des ministres des finances de la zone euro à Bruxelles, puis prononcer un discours mercredi au 12e Forum économique de Bruxelles, un événement organisé par la Commission européenne. Le lendemain, le 19 mai, le patron du FMI avait prévu un discours devant un centre d’étude de Washington sur l’économie internationale, le Peterson Institute, portant sur la « reprise et la coopération mondiales ».
source: lemonde.fr

Laissez un commentaire

WordPress

*