|

Le M150 dans les rues de Lomé samedi face au refus du CST d’approuver la légitimité de l’actuelle Assemblée Nationale

image_pdfimage_print

Le mouvement 150 (M150) a appelé ce jeudi à une marche samedi prochain dans les rues de Lomé, face au refus du Collectif « Sauvons le Togo » (CST) d’approuver la légitimité de l’actuelle Assemblée Nationale. L’annonce a été faite lors d’une conférence de presse animée par des responsables du M150.

Le M150 appelle les populations à sortir massivement pour cette marche qui sera placée sous le thème : « Respectons nos textes, respectons nos institutions ».

Celle marche a pour but de répondre aux contestations du collectif sauvons le Togo (CST) qui réprimandent la légitimité des députés actuels en fonction depuis les élections du 11 novembre 2007. Malgré le dépassement de leur mandat, les députés sont dans leur droit, selon le M150, s’appuyant sur la loi Fondamentale en vigueur.

Pour le M150, le CST fait entorse à l’article 52 de la loi fondamentale qui stipule clairement que « les membres de l’Assemblée Nationale et du Sénat sortants, par fin de mandats ou dissolution, restent en fonction jusqu’à la prise de fonction effective de leurs successeurs ».

Le M150 qui n’entend pas céder un seul pouce de terrain sur cette question, a réaffirmé sa ferme détermination à défendre la loi Fondamentale.

Rappelons que le M150, gardien des institutions a été officiellement le jeudi 14 septembre dernier avec pour slogan « Touche pas à mes institutions !

Ledit mouvement tient sa dénomination en référence à l’article 150 que le CST avait brandi en invitant la population à la « désobéissance civique.

Une marche avait été organisée le 16 septembre dernier, pour le respect de la constitution. Désirant rendre la constitution togolaise plus lisible aux personnes ordinaires, un projet de traduction en langues vernaculaires (l’Ewé et le kabyè) est en cours. FIN

Johana Caruso (stagiaire)

savoirnews

Tags: , , ,

Laissez un commentaire

WordPress Blog

*