|

Le Chef de l’Etat ministre de la défense nationale: Boni Yayi s’apeure et apeure

image_pdfimage_print

Pour la première fois, depuis l’avènement du renouveau démocratique, le Bénin vient de connaître un Chef de l’Etat qui cumule les fonctions de ministre de la défense nationale. Eclairage sur les non-dits de cette innovation « made in Boni Yayi ».

De quoi Boni Yayi a-t-il peur pour prendre lui-même la tête du ministère de la défense nationale ? Voilà la question que se pose la majorité des citoyens béninois au terme du replâtrage gouvernemental opéré par le Chef de l’Etat. En tout cas, pour tout observateur attentif de la vie politique, la retouche de l’équipe gouvernementale cache mal la peur bleue qui habite le Président Boni Yayi après le coup d’Etat du 22 Mars 2012 au Mali. Cette peur du Chef de l’Etat traduit une crise de confiance entre lui et l’armée béninoise pourtant républicaine. En décidant de prendre lui-même en charge la gestion du ministère de la défense nationale, le Chef de l’Etat entend ainsi voir à l’œil la grande muette. Autrement dit, il craint qu’une autre personne à la tête de ce ministère ne lui rende pas compte intégralement du moral de la troupe. Voilà pourquoi il préfère s’en occuper lui-même en dépit de sa lourde charge de Chef de l’Etat. Comment comprendre cette subite et surprenante décision de Boni Yayi ? Il n’est pas exclu qu’il ait eu cette initiative après avoir frotté ses méninges avec ses pairs de la sous-région et du continent. Dans ce cas, le Président de la République estime ainsi avoir trouvé une parade à toute velléité militaire contre son régime.

Mais voilà, cette option de Boni Yayi apeure au regard de son style de management. Ne sera-t-ll pas amené à recourir à tout bout de champ aux forces pour régler des problèmes dont la solution se trouve dans le dialogue? En tout cas, le risque d’instrumentalisation de l’armée est grande avec la nouvelle configuration de l’exécutif au terme du remaniement technique du gouvernement. En déchargeant un homme pondéré, dynamique et discret comme Issifou Kogui N’Douro du portefeuille du ministère de la défense nationale, il y a lieu pour les citoyens de craindre pour la suite des évènements. Dans tous les cas, le peuple béninois est très jaloux de sa démocratie et le tout nouveau ministre de la défense nationale, Boni Yayi est obligé d’en tenir compte.

beninactu.com

Tags: ,

Laissez un commentaire

Weboy

*