|

La jeunesse de l’ADDI dénonce les viles pratiques du RPT/UNIR

image_pdfimage_print

La jeunesse de l’Alliance des démocrates pour le développement intégral (ADDI) vient de rendre publique une réflexion dans laquelle elle s’insurge contre les viles pratiques du système RPT mué en UNIR : débauchage des militants, manipulation des consciences, mensonges …

L’erreur est humaine mais persévérer dans l’erreur est diabolique

Des pontes du régime en manque de crédibilité ont trouvé utile de remplacer le RPT par un autre acronyme. Dans leur stratégie de débauchage des militants d’autres partis politiques d’opposition, ces gens utilisent des arguments fallacieux et mensongers qu’ils distillent grâce à une habileté maléfique qui leur est propre : pour convaincre leurs interlocuteurs, ces gens n’hésitent pas à dire que le RPT d’hier et UNIR d’aujourd’hui restent la seule organisation qui aime le Togo !

Après plus de 40 ans de participation à la gestion d’un pouvoir corrompu, refusant toute autre forme alternative pouvant permettre l’épanouissement du grand groupe, auteur de graves violations des droits de l’Homme et responsable de la disparition des cadres émérites qui ne demandaient qu’un minimum de justice, ses défenseurs se pavanent dans les villes et les villages pour parler aujourd’hui sans remords de tout le mal que le RPT a fait subir aux populations. Pourtant, c’est ce parti qui leur a permis de s’enrichir illégalement et leur a donné le droit de vie ou de mort sur leurs propres parents.

C’est choquant et regrettable de résumer le bonheur par le manger et avoir de l’argent pour soi. Mais pire, brandir cela comme un modèle de vie à enseigner et à promouvoir pour recruter les militants dans un parti politique est affligeant. Ces braves personnes confient aux militants de l’ADDI qu’elles veulent débaucher, qu’elles sont bien au courant de la forte implantation et de la forte mobilisation des populations pour la cause de l’ADDI surtout dans la région des Savanes, que l’idéal de l’ADDI est clair et net pour un développement intégral, qu’elles connaissent bien les fondateurs de l’ADDI pour leur intégrité et leur compétence dans la gestion morale et professionnelle des affaires du pays. Et pourtant, ces gens jurent être prêts à tout faire pour qu’aucun candidat se reconnaissant de l’ADDI ne soit élu pour poser clairement les problèmes et préconiser les solutions idoines pour soulager la misère de tous les Togolais. Ce comportement est simplement diabolique. Tenter de convaincre les populations à adhérer au parti UNIR parce que les premiers responsables de l’ADDI refusent de prendre de l’argent que le père et le fils leur proposent pour maintenir davantage leurs parents dans l’ignorance, la sous-scolarisation et la maladie, c’est confirmer ce qu’on savait des barons du RPT/UNIR : faire des populations des savanes un bétail électoral qu’on vend au pouvoir quarantenaire contre quelques prébendes et maintenir dans le dénuement et l’alcoolisme toute la jeunesse rurale qui n’a pas encore immigré vers le Ghana, la Côte d’Ivoire ou le Nigéria.

Refuser une offre, ne suffit pas pour stigmatiser des personnes ou mentir à travers les villes et les villages du pays. En effet, le Président de l’ADDI avait refusé en 2008, la présidence d’une commission qui devrait être en charge des questions d’inondation parce qu’il avait senti une tentative de manipulation. L’avenir lui avait donné raison : cette commission n’a jamais été créée. Ce simple fait de n’avoir pas trouvé opportun de créer une telle commission parce que l’offre avait été déclinée par le pressenti montre le sérieux de la proposition. Il avait aussi décliné le poste ministériel qui lui avait été offert en 2010 parce que les ministres de l’opposition dans les multiples gouvernements du RPT n’ont jamais eu les moyens de leur politique.

Il est de la responsabilité de chaque citoyen de prendre l’engagement pour faire de son pays ce que Dieu aurait voulu. C’est pourquoi au nom d’une jeunesse silencieuse qui a subi et continue de subir comme tous les autres Togolais, nous invitons toutes les populations togolaises, mais en particulier les élèves, les apprentis, les étudiants, les chômeurs, les travailleurs à se mobiliser dans tous les hameaux, villages et villes pour barrer la route à l’imposture et libérer l’horizon pour les jeunes.

La JEUNADDI

liberte-togo.com

Tags: , , ,

Laissez un commentaire

Free WordPress Themes

*