|

La conviction d'une alternance pacifique et négociée en 2015 fortement nourrie à l'UFC

image_pdfimage_print

La conviction d’une alternance pacifique et négociée en 2015 au Togo est fortement nourrie à l’Union des Forces de Changement (UFC-principal parti d’opposition) qui vient de lancer un appel à l’optimisme à ses partisans dans un message où elle les invite à considérer l’accord de cohabitation politique signé le 26 mai 2010 avec le RPT au pouvoir comme « La Paix des Braves ».

L’UFC, comparant relativement la vie politique togolaise à celle de l’Afrique du Sud il y a deux décennies, rappelle que « c’est une telle Paix de Braves signée en 1990 entre le leader historique de l’African National Congress (ANC) et le premier ministre blanc de l’époque, Frederik de Klerk, qui a contribué efficacement, grâce au respect mutuel par les deux signataires de l’esprit de l’accord, à l’achèvement de l’alternance politique pacifique, progressive et négociée en Afrique du Sud avec l’élection de Nelson Mandela comme premier président noir en 1994.. . »

Se convainquant de l’adage selon laquelle les mêmes causes produisent les mêmes effets, l’UFC estime que « La Paix des Braves » qu’elle a signée avec le RPT peut contribuer aussi efficacement à l’alternance pacifique au Togo en 2015, si les parties respectent leurs engagements.

En rappel, Jean Pierre Fabre, candidat de l’UFC à la présidentielle de mars 2010 à la place de M. Olympio alors indisposé par son état de santé, continue de s’autoproclamer vainqueur et réfute toute cohabitation et négociation avec le pouvoir de Faure Gnassingbé.
source: (XINHUA)

Laissez un commentaire

WordPress Blog

*