|

Justice – CEDEAO : Les députés n’ont jamais démissionné !

image_pdfimage_print

« Rien d’aussi précieux que le bon sens » (Romain Rolland)

Suite au recours en omission de statuer introduit depuis quelques semaines par l’ANC, le verdict qui était attendu est effectivement tombé hier. Sa particularité, c’est qu’il n’a pratiquement rien de spécial par rapport au premier arrêt rendu le 7 octobre 2011. La Cour renvoie dos à dos les deux parties, à savoir l’Etat togolais et l’ANC, s’en tenant au premier jugement rendu. Pour rappel, « les députés ANC n’ont jamais démissionné de l’Assemblée nationale », avait insisté la Cour. Et s’ils n’ont jamais démissionné, cela veut dire quoi ? Allez-y poser la question à un enfant du cours élémentaire 1ère ou 2ème année (7-8 ans), stade où le développement du cortex cérébral permettrait une déduction logique chez l’élève d’une intelligence moyenne, il vous sortira aisément la réponse à laquelle vous vous attendiez. « Les députés ANC sont toujours à l’Assemblée nationale ».

Cette compréhension très facile à avoir et cette même déduction, ce n’est pas qu’elles font défaut chez le ministre de la justice, Tchichao Tchalim, même si beaucoup disent de lui qu’au plan intellectuel, ce poste serait trop grand pour lui. Elles ne font pas défaut chez chacun des membres qui composent le Gouvernement actuel ; elles ne font pas défaut chez les gens du RPT. Non ! Le bon sens, ils l’ont tous, à ce qu’on sache, d’autant plus que, même à des gens peu doués d’intelligence, (pour ne pas dire inintelligents) Dieu a alloué au moins une petite dose de bon sens. A moins d’être né avec une tare congénitale telle que par exemple la trisomie 21 ou d’être devenu carrément fou.

Parce que l’argent qui devrait aider à faire vivre décemment le Togolais même jusque dans le plus petit hameau, a servi pendant des décennies à acheter des bombes à fragmentation, des gaz lacrymogènes, des armes de guerre de toutes sortes par mimétisme et simple prestige en dépit des moyens financiers limités de l’Etat, des munitions, des chars d’assaut, des avions de chasse, etc., on trouve que le bon sens c’est pas du tout utile pour soi. Plutôt pour les autres. On oublie qu’en tant que responsable, à force de jouer à l’esbroufe tout le temps, fort des armes dont on s’est entouré, on finit par ressembler avec ses propres excentricités et le manque de morale, à des gangsters, à des voyous qui ne respectent rien. Dirigeants togolais, avez-vous donc un honneur, si votre manque de respect pour vous-mêmes doit conduire l’ANC à retourner à Abuja pour clarifier ce qui était déjà si clair ? C’est vous-mêmes qui « jetez votre visage par terre ».

Oui, que nos autorités eussent compris à l’époque qu’ils devaient, conformément à la décision de la Cour, verser 3 millions à chaque député, et que malheureusement le retour à l’Assemblée méritait, lui, des interprétations aussi fantaisistes que ridicules au point où un certain Louis Michel devait y mêler sa voix en bon avocat du diable, pour défendre le faux et l’indéfendable, cela laisse à désirer.

Alain SIMOUBA

liberte-togo.com

Tags: , , ,

Laissez un commentaire

WordPress Themes

*