|

Jubilé d’or épiscopal de Mgr Robert Casimir Dosseh-Anyron : Hommage de l’Eglise catholique ce dimanche à la catéhdrale de Lomé en présence de Faure Gnassingbé

image_pdfimage_print

1962-2012 : 50 ans de vie au service du Seigneur. Il s’agit de Mgr Robert Casimir Dosseh-Anyron, Archevêque émérite de Lomé. L’Eglise catholique lui a rendu ce dimanche, un hommage particulier. Une messe d’action de grâce a été dite à la cathédrale de Lomé en présence du chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé.

Le Premier ministre Gilbert Fossoun Houngbo, ainsi que plusieurs ministres ont assisté à cette célébration eucharistique riche en couleurs.

Mgr Robert Casimir Dosseh-Anyron a dans son homélie, invité les Togolais à « s’aimer », comme le « Seigneur nous l’a demandé ».

« Nous ne devons rien à personne, sauf de nous aimer les uns les autres comme le Seigneur nous l’a demandé. Amen ! », a-t-il précisé.

Né à Vogan le 13 octobre 1925, Mgr Robert Casimir Dosseh-Anyron a fait ses études primaires à Lomé et ses études secondaires à Togoville et au petit séminaire de Ouidah, études couronnées par le baccalauréat.

Après la philosophie scolastique, Mgr Joseph Strebler alors archevêque de Lomé, l’envoie à Rome en automne 1948. Le 21 décembre 1951, il y est ordonné prêtre et l’année suivante, il obtint la licence en théologie. Les trois années suivantes, il prépare une thèse de doctorat sur « L’Eucharistie dans les œuvres de Bossuet ». Il la soutient brillamment le 12 janvier 1955 avec la mention « summa cum laude » (excellence).

A son retour à Lomé, il est nommé vicaire à la paroisse St Jean Apôtre de Tsévié. En 1960, Mgr Strebler l’appelle à Lomé comme directeur de l’Enseignement catholique et, quelques mois plus tard, il devient vicaire général de l’archidiocèse de Lomé.

Le 4 avril 1962, le Saint-Siège publie la nomination de quatre nouveaux archevêques africains élu le 10 mars 1962, parmi lesquels l’abbé Robert-Casimir Dosseh-Anyron, alors vicaire général de l’archidiocèse de Lomé.


Le sacre de Mgr Dosseh a eu lieu le 10 juin 1962 à la paroisse St Augustin d’Amouvité, des mains du Cardinal Julius Döpfner, archevêque de Munich, consécrateur principal, et de Nosseigneurs Joseph Strebler et Bernardin Gantin, co-consécrateurs. Il devient ainsi le premier archevêque togolais.

Le lendemain, il est intronisé à la cathédrale Sacré-Cœur de Lomé par Mgr Maury, délégué apostolique.

Mgr Robert-Casimir Dosseh-Anyron a vaillamment servi l’Eglise et la nation : de nombreuses réalisations ecclésiales, sociales et culturelles sont à son actif. FIN

Référence : Bulletin/Archidiocèse de Lomé.

savoirnews.net

Tags: , , ,

Laissez un commentaire

WordPress

*