|

Joseph Weiss, l’ambassadeur d’Allemagne en tournée à l’intérieur du Togo pour inaugurer des projets financés par son pays

image_pdfimage_print

Joseph Weiss, l’ambassadeur d’Allemagne au Togo a entamé depuis mardi, une grande tournée à l’intérieur du Togo, périple au cours duquel, il va inaugurer des projets financés par son pays en 2011 et visiter d’autres retenus pour cette année, a constaté un envoyé spécial de l’Agence Savoir News.

Le diplomate allemand visitera également un certain nombre de sites allemands datant de la période coloniale. M. Weiss s’est déjà rendu au Mémorial cimetière de Wahala – petite bourgade située à environ 115 km au nord de Lomé – où sont enterrés des tirailleurs africains, un sous-officier allemand, un officier britannique et un officier français, morts au champ d’honneur le 22 août 1914 lors de la bataille de Chra.

Ce cimetière qui date de la première guerre mondiale, compte quatre tombes : une pour les tirailleurs africains, une pour le sous-officier allemand, une pour l’officier britannique et la dernière pour l’officier français.

Après Wahala, le diplomate allemand s’est rendu à Atakpamé (environ 175 km au nord de Lomé) où il a échangé avec des allemands qui travaillent au sein de la Société allemande de coopération internationale (GIZ) sur les activités de cette structure, installée dans cette localité depuis 2008.

Après cette étape, M. Weiss a mis le cap sur Sokodé (environ 375 km au nord de Lomé) où il a visité mercredi, le cimetière européen (où sont enterrés également des allemands).

Il a aussi rendu visite au personnel du Centre Hospitalier Régional de Sokodé (CHR). Il a également fait un tour sur le site retenu pour la construction d’un pont reliant les quartiers Lomnava et Karaboni, séparés par une petite rivière.

La construction de ce pont – d’une longueur de 12 mètres – est un projet soumis à l’ambassade depuis 2009. M.Weiss s’es entretenu avec le Préfet de la ville, Tchebi Tchambi Tchakoro et le président de la délégation spéciale. Des membres du comité de pilotage de ce projet étaient également présents.

« La construction du pont permettra de désenclaver la communauté bénéficiaire. Si on s’accorde sur les conditions, on peut vite réaliser les travaux cette année 2012 », a expliqué à l’Agence Savoir News M.Weiss.

Le coût prévisionnel pour la construction dudit pont est estimé à 18, 417 millions de F.CFA, a indiqué Anwone Ounoh, l’ingénieur Génie-Civil. L’Allemagne contribuera à hauteur de 16 millions de F.CFA.

Après Sokodé, le diplomate allemand s’est rendu à Kara, ville située à environ 420 km au nord de Lomé. Il a, dans un premier temps, eu des entretiens avec le préfet de la localité. Ensuite, une séance de travail avec le Président de l’Université de Kara, assisté des « Doyens » (au total 5) de ladite Université.

« Nous lui avons fait part de nos projets, et surtout l’initiative d’une collaboration avec les universités allemandes. Nous lui avons demandé d’être à nos côtés pour faciliter notre collaboration avec ces Universités », a déclaré à l’Agence Savoir News, Paalamwé Komi Tchakpélé, Président de l’Université de Kara.

M.Weiss a poursuivi son périple en se rendant à Kpanganzibiyo, un village situé à environ 20 km de la ville de Kara. C’était une visite inaugurale du centre artisanal social et ses dortoirs, financé par l’Allemagne.

Dans ce Centre, déjà opérationnel, quelque 65 garçons et filles apprennent divers métiers : la forge, la maçonnerie, la menuiserie et la couture.

« Ce centre vise à soulager la douleur de la plupart des apprentis obligés de faire de longue distance. Ils apprennent et dorment dans ce centre », a indiqué M.Weiss.

« Je crois que si on veut vraiment comprendre les mentalités et les problèmes des populations, il faut descendre sur le terrain. Raison pour laquelle j’ai décidé de faire cette tournée. Ce voyage me permettra de toucher du doigt les projets financés par l’Allemagne en 2011 et ceux retenus pour cette année. Cette tournée me permettra également de mieux connaître les personnes avec qui on veut coopérer et également de voir les traces allemandes encore au Togo et qui datent de l’époque coloniale », a-t-il ajouté.

Selon lui, les populations, s’intéressent plus à leurs conditions de vie (l’éducation, la santé, l’eau, l’électricité) : « Je suis là pour montrer ma solidarité et chercher des moyens pour améliorer leurs conditions de vie ». FIN

M.Weiss poursuit sa tournée ce jeudi à Kanté et à Teroda. Il se rendra ensuite à Dapaong (environ 650 km au nord de Lomé).

Photo : M.Weiss sur le site où sera contruit le pont de Karaboni.

De Kara, Lambert ATISSO

savoirnews.net

Tags: , , ,

Laissez un commentaire

WordPress Themes

*