|

Jean-Pierre Fabre assigné à résidence

image_pdfimage_print

Ce jeudi 30 juin 2011, le Président National de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) est, pour une fois encore, assigné à résidence. Très tôt le matin, son domicile est assiégé par les forces de répression togolaises. Six véhicules de la gendarmerie ont bloqué toutes rues menant au domicile du leader de l’opposition togolaise. En début d’après-midi, une pluie de grenades lacrymogènes et de tirs à balles en caoutchouc s’est abattue sur le quartier pour disperser les militants et sympathisants du FRAC venus s’interposer entre les forces de répression et le domicile de leur leader. De nombreuses grenades sont directement lancées dans la propriété de Monsieur Fabre.

Jean-Pierre Fabre a alors décidé  de se rendre à pied à un rendez-vous. Très rapidement il a été pris à partie par les gendarmes à coups de grenades lacrymogènes et de tirs à balles en caoutchouc le contraignant à se réfugier dans le hall de l’hôtel Palm Beach. A l’heure où nous sommes, soit 16h31 GMT, toutes les issues de l’hôtel sont bouclées par les forces de répression.

Monsieur Fabre est en danger.
Le régime illégitime RPT veut arrêter le leader du FRAC pour museler définitivement l’opposition démocratique
Eric DUPUY

Laissez un commentaire

Free WordPress Theme

*